Le sexe en mauvaise posture

Rien à voir Mardi 28 octobre 2014

Réécoute
Le sexe en mauvaise posture
Certaines positions peuvent conduire l'un des partenaires aux urgences. Et comme nous sommes sur le service public, autant vous avertir.

 

Vous me connaissez, ça n'est pas du tout mon genre de parler de sexe. D'ailleurs, si ça ne tenait qu'à moi, j'aurais préféré vous livrer ce matin ma petite analyse sur le Kurdistan irakien.

Service Public

Mais je suis bien obligée d'assurer la mission de service public du Mouv', et de prévenir nos auditeurs masculins qu'ils risquent de se fracturer le pénis à tout moment. Sauf peut-être le soir de leur nuit de noces.

Je m'explique, ce sont deux informations gracieusement fournies par le site américain Jezebel. La première, c'est qu'effectivement, on peut officiellement annoncer la mort de la nuit de noces. Et commencons, si vous le voulez bien, par en rappeler les origines historiques

Le saviez-vous ? La nuit de noces n'a pas toujours été l'occasion de mettre papa dans maman. Au Moyen Âge, l'Eglise demandait aux jeunes époux de passer leur première nuit à prier. A l'époque, d'ailleurs, ça ne s'appelait même pas nuit de noces, mais nuit de Tobie, en référence au Livre de Tobie de la Bible.

Et non, n'insistez pas, je ne ferai pas de jeu de mot avec Tobie. Mais donc, juste après et pendant des siècles, la première nuit de mariage consistait essentiellement à se mettre mutuellement une petite cartouche. Et bien, c'est fini. D'après une enquête publiée par Jezebel, un quart des couples ne couchent pas la première nuit. Et les trois principales raisons invoquées sont dans cet ordre là :

  • parce que le marié est bourré
  • parce que la mariée est crevée
  • parce que la mariée est bourrée

 

Fini la nuit de noces

Et je suis en mesure d'affirmer qu'en cas de sévère alcoolisation, il est en effet plus sage de remettre ça au lendemain. L'association champagne + blinis au saumon fumé + léger mais persistant chatouillement de la glotte peut en effet amener la plus solide d'entre nous a régurgiter l'intégralité de son dîner de banquet en pleine fellation.

Et croyez-moi, commencer sa vie maritale en vomissant sur le pénis de son époux, c'est pas exactement ce qu'on peut appeler un bon départ.

Mais quoiqu'il en soit, et l'enquête le prouve: faire du sexe le soir de sa nuit de noces n'est plus une obligation, et à chaque fois que l'acte sexuel est libre et consenti, c'est une bonne nouvelle. Mais si vous voulez fêter ça avec un petit coït libre et consenti, faites quand même attention.

Positions délicates

C'est en tout cas ce que nous apprend, à nouveau, Jezebel. Le site a en effet entrepris de répertorier toutes les positons sexuelles physiquement dangereuses, celle qui peuvent conduire l'un des partenaires aux urgences. Et contrairement à ce que l'on peut imaginer, nul besoin de faire l'hélicoptère togolais pour se retrouver avec les organes génitaux en quinconce. Jezebel nous explique en effet que:

  • la position du marteau-pilon peut exposer le partenaire masculin à de multiples fractures de la nuque
  • que de nombreux cas de fractures péniennes et ruptures du frein ont été repertoriés quand l'homme est debout est la femme assise à 90 degrés
  • qu'une simple levrette peut abimer durablement le col de l'utérus

 

 

Il existe également une situation qui elle aussi comporte des dangers pour l'intégrité physique: le sexe en milieu aqueux.

C'est pas Jezebel mais le site The local qui révèle qu'un couple d'italiens a tenté un petit quickie au large de la plage de Porto San Giorgio la semaine dernière. Ils n'avaient malheureusement pas anticipé l'effet ventouse, et ont tous les deux du être hospitalisés. Comme quoi, les Italiens, ça fait les malins sur la vraie recette de la carbonara mais ça sait pas copuler sans se blesser.

Voilà, vous ne saurez pas ce que je pense du Kurdistan irakien, mais vous penserez à moi à chaque fois que vous ferez une levrette.

Nadia Daam


 

> Retrouvez toutes les chroniques Rien à voir

> Abonnez-vous au podcast, RSS et iTunes

Illustration :

PaternitéPartage selon les Conditions Initiales Certains droits réservés par j.reed 

 

Commentaires