Le sexe du futur

L'actualité numérique Mardi 12 mars 2013

Réécoute
Le sexe du futur
"Vous appelez ça faire l'amour ?!" Ce cher Sylvester Demolition Man Stallone, adepte devant l'éternel du "crac cram boum boum", n'a pas fini de se désoler. Car le cybersexe est là et bien là ! Ou presque.

 

Faire l'amour à distance via ces chers tuyaux du Net n'est en effet plus tout à fait une chimère avec la sortie de teledildonics, ou objets de plaisir connectés, toujours plus perfectionnés.

Ainsi la gamme "Zeus et Hera", commercialisée à la fin du mois par une boîte taiwainaise. Zeus, pour lui, est le petit sobriquet d'une sorte d'étui à bite futuriste ; Héra, pour elle - ou pour lui aussi, d'ailleurs-, ressemble à un vibromasseur high-tech chromé, plus proche d'un ruban adhésif attrape-poussière spécial fringues que d'un sex-toy. Connecter ces attributs divins via la magie d'Internet, et hop ! la cyber-baise est en marche, chaque objet transmettant via des capteurs intégrés ce que l'autre est en train de faire avec son jouet de son côté.

 

Le tout est d'ailleurs très bien expliqué à grand renfort d'images et de blagounettes sur le site du produit.

Ainsi pour vanter les mérites de l'airbag qui se gonflera au coeur de Zeus pour mieux stimuler monsieur, la boîte explique que tout le monde a testé le dispositif, "pères, fils et bien sûr patron", qui s'engager à se couper les parties si l'expérience tourne mal. C'est noté.

 

Il y a juste un hic : l'app censée aller avec n'existe pas encore. La très prude Apple, connue pour être chatouilleuse dès qu'un contenu un poil érotique se présente à son chaste jugement, n'a pas encore donné son feu vert. 

Bref, pas tout à fait au point ! Mais les teledildonics ne s'en multiplient pas moins, d'ailleurs, le fantasme de l'amour en réseau existe au moins depuis les débuts d'Internet !

A lire notamment, deux papiers édifiants datant d'avant les années 2000, une éternité à l'échelle du Net: "High-Tech Sex", paru en 1993 dans le Chicago Tribune et le désopilant récit d'une expérience de cybersexe foireuse, latex moite et bruits inquiétants, paru en 2000 dans le Time.

 

SONS : 

- Love to love you baby de Vandetta (pardon), pour faire moderne

- Temps X, où il est question de l'homme de l'an 2000, de "convivialité" et de poissons dans un aquarium (on a pas tout compris)

- Demolition Man et sa fameuse scène du "vous voulez faire l'amour ?" avec un Stallone tout en finesse.

 

Andréa Fradin

Toutes les chroniques Suivez le geek

Abonnez vous aux podcasts : RSS et iTunes 

 

Commentaires