Le Royaume-Uni veut mettre les trolls à l'amende

L'actualité numérique Lundi 20 octobre 2014

Réécoute
L'Angleterre veut mettre les trolls à l'amende
Très actif sur les questions liées à la vie numérique, le gouvernement britannique envisage de durcir drastiquement sa législation concernant le trolling.

 

Après le revenge porn la semaine passée, le gouvernement britannique, décidément très actif sur ces questions, s'attaque désormais aux trolls. Après plusieurs faits-divers très médiatiques où certains internautes se sont illustrés par leur violence verbale en ligne, le secrétaire d'Etat à la Justice Chris Grayling ne mâche pas ses mots contre ceux qu'il qualifie de "meute aboyante" ou plus classiquement de "lâches".

Il explique au Daily Mail :

Ces comportements ne seraient pas tolérés dans la vraie vie, ils n'ont pas lieu d'être sur les réseaux sociaux.


 

Le gouvernement souhaite donc durcir la législation actuelle, faisant passer la peine maximum encourue de six mois de prison ferme à deux ans. Il souhaite également étendre le délai de prescription de six mois à trois ans, laissant plus de temps aux procureurs pour poursuivre les trolls éventuels.

"C'est une loi contre la cruauté" a martelé Grayling, écartant les réticences des défenseurs des libertés numériques, qui estiment que criminaliser tous les comportements sociaux problématiques n'est pas forcément la solution.


 

Retrouvez toutes les chroniques "L'actualité numérique"

> Abonnez-vous aux podcasts : RSS et iTunes

Commentaires