Le rock écossais vote pour l'indépendance

Pendant ce temps, à Vera Cruz (old) Jeudi 18 septembre 2014

Réécoute
La scène indé écossaise vote pour l'indépendance
Franz Ferdinand, Mogwaï, Belle & Sebastien, Frightened Rabbit... Une majorité de la scène rock et hip hop écossaise s'engage pour l'indépendance. Un soutien de poids pour le camp du "oui" alors que les jeunes sont autorisés à voter dès 16 ans pour le référendum.

Alors que l'écart entre le "oui" et le "non" s'est resserré de façon spectaculaire ces derniers jours dans les sondages, les partisans de l'indépendance peuvent compter sur une grande partie de la scène rock pour séduire les jeunes votants.

Colonel Mustard, chanteur de Glasgow, militant du "oui", par Sébastien Sabiron


Le camp du "non" a le soutien d'Annie Lennox, de Rod Stewart et de Susan Boyle. Les supporters du "oui" s'appellent Franz Ferdinand, Mogwaï, the Vaselines ou encore Stanley Odd, groupe de hip hop d’Édimbourg qui a composé un morceau pour l'indépendance.


Pour ces groupe, le "oui" est une posture frondeuse, de révolte face à l'establishment, contre le gouvernement britannique installé à Westminster, si loin des préoccupations écossaises. Des arguments qui risquent fort de séduire les 16-24 ans, très nombreux à voter ce 18 septembre.

> Pour découvrir notre road trip écossais, entre Édimbourg, Glasgow et les "scottish boarders", c'est par ici (cliquez sur l'image)

Reportage, Photos : Sébastien Sabiron

 


 

Parce qu'il y a toujours un Vera Cruz à l'autre bout du monde, retrouvez l'ensemble de nos reportages en cliquant par  !

Et abonnez-vous au podcast, RRS et iTunes.

 

Commentaires