Le Québec, l'autre pays du Vaudou

Pendant ce temps, à Vera Cruz (old) Jeudi 19 décembre 2013

Réécoute
Le Québec, l'autre pays du Vaudou
Importé par une diaspora haïtienne très nombreuse à Montréal, le culte vaudou prend son essor dans la Belle province. Le Vaudou serait pratiqué par les trois quarts des haïtiens, dont un grand nombre de jeunes à la recherche de leurs racines.


Marie-Laure Josselin, grande prêtresse du Mouv', a participé à une cérémonie vaudou. Reportage enchanté en cliquant ci-dessus.

C'est sans doute un solide indicateur de la présence d'esprits vaudous flottant sur Montréal. Arcade Fire, les plus célèbres ambassadeurs de la ville québécoise baladent leur "Karnaval Vaudou" sur la tournée Reflektor.

Ils en empruntent le décorum : maquillages, masques en papier mâché, incantations en créole... Jusqu'à ce clip, sur les images d'Orfeu Negro de Marcel Camus. Le mythe d'orphée revisité en vaudou.

   
Selon la "Confédération des haïtiens vodouisants du Canada", les 3/4 de la diaspora haïtienne pratiqueraient le vaudou. Des cérémonies et des consultations présidées par les prêtres et prêtresses vaudous. Monique Dauphin, 65 ans, est une "Mambo", une prêtresse. Elle a ressenti l'appel du vaudou à 40 ans, après avoir été élevée dans la religion catholique.

J'ai su que j'étais vaudou quand j'ai commencé à faire des expériences mystiques. Les esprits m'ont dit que j'étais vaudou dans ma façon d'être.


Monique Dauphin / DR
  

Monique se fournit en racines, en huiles et en "charmes" dans une boutique spécialisée, qui attire de plus en plus de clients. Mais la pratique du vaudou en Amérique du Nord nécessite de petits aménagements.

Impossible par exemple de sacrifier des animaux dans son living room, il faut réserver un créneau dans un abattoir. Pendant les cérémonies, le Tam-Tam est proscrit, sous peine de déranger les voisins.

Reportage sur le vaudou au Québec. Deuxième partie ici.

Pour éviter le tapage nocturne, les cérémonies ont souvent lieu dans les sous-sols de la ville, mais malgré une forme de racisme dénoncé par les autorités vodouisantes, les pratiquants ne se cachent plus. Pour les jeunes comme Jennifer, née au Québec il y a 22 ans, le vaudou est un marqueur culturel et une manière d'honorer ses racines.

Quand on engage la conversation, on se rend compte qu'il y a beaucoup plus de profils que ce que l'on imaginait. Ce que j'aime dans le vaudou, ce sont les cérémonies. Mais chez moi, je n'ai pas d'objets, je ne pratique pas, je ne connaît pas de sorts....


 

Reportage signé Marie-Laure Josselin, correspondante du Mouv' à Montréal.

Parce qu'il y a toujours un Vera Cruz à l'autre bout du monde, retrouvez l'ensemble de nos reportages en cliquant par  !

Et abonnez vous au podcast, RRS et iTunes.


Image d'illustration : cc Flikr par meddygarnet

Commentaires