Le pouvoir est-il une comédie ?

Façon de penser Mardi 12 novembre 2013

Réécoute
Le pouvoir est-il une comédie?
C'est la tendance actuelle : des films et des séries sur les coulisses du pouvoir. Alors, quel est l'intérêt de la fiction politique ? Qu'apporte-t-elle de plus que la réalité ?

 

Mercredi 6 novembre sortait Quai d'Orsay, qui s'inspire plus ou moins de Dominique de Villepin.

Avant cela, il y avait déjà eu La Conquête sur la campagne de Nicolas Sarkozy à l'élection présidentielle de 2007. L'exercice de l'Etat, etc.

Côté télé, les séries, bien sûr, comme House of cards ou Borgen, et le 26 novembre, sur France 2, le téléfilm La rupture sur les relations entre Chirac et Giscard.

Quel est donc l'intérêt de la fiction politique?

C'est très paradoxal, en fait: dans la réalité, les responsables politiques sont en représentation, et du coup, la fiction se révèle plus "vraie" que la réalité, puisqu'elle nous fait connaître la "vraie" personnalité de ces personnages.

En même temps, pourquoi faudrait-il connaître l'intimité des politiques pour les juger? Quel peut être l'intérêt d'un documentaire du genre "campagne intime" sur Sarkozy ?

 

Aucun intérêt: c'est ce que montre et dénonce Richard Sennett dans son fameux livre de 1995: Les tyrannies de l'intimité.   

Résumé dans la chronique façon de penser de Gilles Vervisch.

> Retrouvez toutes les chroniques "Façon de penser"


> Abonnez-vous au podcast : RSS et iTunes

Commentaires