Le Paris Berlin déraille pour de bon

Pendant ce temps, à Vera Cruz (old) Mardi 14 octobre 2014

Réécoute
Le Paris Berlin déraille pour de bon
C'est une institution, synonyme de souvenirs et de rencontres pour des millions de routards. Le train de nuit qui relie Paris et Berlin sera supprimé en décembre prochain. Une décision de la Deutsche Bahn qui suscite la polémique.

Et si on découvrait l'Europe en train de nuit ? S'endormir dans une capitale, se réveiller dans une autre... Beaucoup d'entre nous ont eu ce projet un jour. Une aventure de moins en moins accessible, à mesure que les compagnies ferroviaires ferment leurs lignes les unes après les autres.

Après l’arrêt du Paris Rome de Thello en décembre dernier, puis du  Barcelone Zurich Milan, la suppression du Hambourg Berlin Munich Paris par la Deutsche Bahn est annoncée pour cet hiver.

Visite d'une cabine "deluxe"

L'annonce remonte à l'été dernier, dans le Berliner Zeitung. La compagnie ferroviaire allemande Deutsche Bahn précise son intention de fermer "les trois lignes les plus inefficaces", celles reliant Berlin à Paris, Amsterdam et Copenhague. Pragmatique, la compagnie assure que ces lignes ont enregistré un déficit de 12 millions d'euros en 2013.

La Deutsche Bahn profitera du prochain changement d'horaires le 14 décembre prochain pour supprimer ces liaisons. Le terminus du Berlin Amsterdam se situera à Cologne.

Quand la Deutsche Bahn fait la promo du City Night Line en pyjama / CC Flickr Otzberg 

En cause : la vétusté du matériel, des frais d'entretien de plus en plus importants et une désaffection du public pour les trains de nuit, au profit des trains à grande vitesse. La fréquentation des lignes nocturnes aurait ainsi baissé de 30 % en dix ans.

Routards en colère

La suppression de cette unique ligne directe entre Berlin et Paris provoque la colère des voyageurs qui ont lancé plusieurs pétitions sur le web (l'une ici, l'autre par là).

Car si le train de nuit n'est pas toujours confortable, si l'on y dort assez peu, c'est une solution idéale pour les étudiants en quête de transports rapides et bon marché.

Reportage de Cyril Sauvageot / Edition : Sébastien Sabiron
Illustration de couverture : CC Flickr Rob Dammer Spots

 


 

Parce qu'il y a toujours un Vera Cruz à l'autre bout du monde, retrouvez l'ensemble de nos reportages en cliquant par  !

Et abonnez-vous au podcast, RRS et iTunes.

 

Commentaires