Le paiement sans contact est-il sécurisé ?

le Reportage de la Rédaction Mardi 20 mai 2014

Réécoute
Dernières diffusions
Le paiement sans contact est-il sécurisé ?
Elles apparaissent petit à petit dans les portefeuilles des Français : les cartes bancaires équipées du système de paiement sans contact. Grace à des ondes, elles permettent de payer sans taper votre code confidentiel, juste en approchant votre carte du terminal du commerçant.

 

C'est une petite invention censée nous faciliter la vie ! Regardez sur votre carte bancaire : si vous voyez des petites ondes, cela signifie que votre carte bancaire est équipée de la technologie NFC, Near Field Communication. En Français, le paiement sans contact. Vous approchez votre carte à deux ou trois centimètres du terminal de paiement du commerçant, sans l'introduire, sans faire votre code, et c'est payé. Les premières cartes équipées sont sorties fin 2011.

 

Cette technologie est-elle sécurisée ?

Selon l'observatoire de la délinquance, en deux ans, les fraudes bancaires ont augmenté de 40% et ont fait près de 650 000 victimes en France. Alors ce système sans contact est-il sur ?

Avec cette carte bancaire, vous pouvez payer 20 euros maximum par transaction, 140 euros d'afflilés, c'est-à-dire qu'au bout de 140 euros, on est obligé d'introduire sa carte dans le lecteur et de composer son code au moins une fois pour "remettre les compteurs à zéro". C'est une sécurité bien sur en cas de vol ou de perte de votre carte bancaire.

 

Le paiement sans contact, méconnu des Français © On n'est plus des pigeons, France 4, 2014

 

Vos informations bancaires transitent par ondes entre votre carte et le terminal du commerçant, à savoir votre numéro de carte et votre date de fin de validité. Or selon la Commission nationale de l'informatique et des libertés, il y a des risques de fraudes. Car il est très facile, si on s'y connait un peu, de fabriquer des récepteurs qui captent ces informations émises par votre carte.

Pour les sites Internet Français et Européens, ces informations ne servent à rien, car pour payer il faut le numéro de carte, la date de fin de validité, et surtout le cryptogramme visuel, les trois chiffres au dos de votre carte. Oui mais voila : pour les sites étrangers hors Europe, le numéro de carte et la date de fin de validité peuvent suffir pour faire des achats en ligne.

La fraude est donc possible. Alors pourquoi continue t-on à fabriquer ces cartes de paiement sans contact ? Car la fraude n'est pas assez intéressante, pas assez lucrative pour les fraudeurs selon Pierre Chassigneux, directeur des risques au Groupement des cartes bancaires, qui réunit la plupart des établissements financiers Français.

Pierre Chassigneux, directeur des risques au Groupement des cartes bancaires.

 

Le plus rentable, c'est le phising. Le fait de recevoir un mail qui semble être envoyé par votre banque ou un autre organisme, vous disant qu'il y a eu une erreur et qu'on doit vous rembourser de l'argent, et qu'on a besoin, pour cela, de vos informations bancaires. Des milliers de clients de deux banques, la Banque postale et le Crédit mutuel Nord Europe, auraient étaient victimes de cette fraude ces derniers jours. Leurs données bancaires ont été piratées. Des pertes de 1500 à 10 000 euros pour certaines victimes.


Concernant le paiement sans contact, les banques se veulent rassurantes, tout comme l'Observatoire de la sécurité des cartes de paiement, qui dit dans son rapport annuel : "le risque existe, mais il n'est pas assez élevé pour remettre en question le déploiement de cette technologie".

Caen et Strasbourg villes "pilotes" pour cette technologie, mais où en est le déploiement du système sans contact ?


Vingt millions de cartes sont équipées partout en France, sur 62 millions. Une carte sur trois est donc équipée. L'objectif est d'arriver à 100% d'ici deux ans.

Mais la plupart du temps, les détenteurs de ces cartes ne sont même pas au courant. Et c'est bien là le problème pour Serge Maître de l'AFUB, l'Assocation Française pour les usagers des banques.

Serge Maître, de l'Assocation Française pour les usagers des banques.

 

Autre problème soulevé par Serge Maitre : seuls 10% des commerces sont équipés d'un terminal sans contact, environ 150 000 commcerces en France. Nos cartes sont donc équipées en masse, sans qu'on puisse, actuellement, vraiment s'en servir.



Les choix actu du Mouv', c'est tous les jours dans le Reportage de la Rédaction.

Et abonnez-vous au podcast RSS et iTunes.

Reportage et illustrations : Charlotte Coutard


Commentaires