Le monde du burger a faim

Pendant ce temps, à Vera Cruz (old) Vendredi 06 décembre 2013

Réécoute
Le monde du burger a faim
Aux Etats Unis, les salariés des fast food manifestent pour un salaire décent. Au moins 10, voire 15 dollars de l'heure. Le mouvement né il y a un an. Hier une centaine de villes dont Washington étaient mobilisées.


Impossible de bien se nourrir quand on travaille dans un fast-food. Reportage de Frédéric Carbone en cliquant ci-dessus.

Bonnet rouge sur la tête et chants de Noël beuglés pour se réchauffer, ils sont quelques centaines rassemblés devant le fast-food d'un grand musée de Washington. Caissiers, cuisiniers, plongeurs, ces petites mains de la malbouffe ne supportent plus leur condition sociale : avec des salaires autour de 8 $ de l'heure, impossible de vivre dans une grande ville américaine.

La plupart de ces employés cumulent deux jobs, parfois trois, certains volent ou se livrent à des petits trafics pour nourrir leur famille. La grogne a débuté à New York il y a un an, puis s'est étendue à une centaine de villes américaine, confortée par les récentes déclarations de Barack Obama.

Manif dans un Mc Donalds de Chicago, Illinois, 28 août 2013

Le président américain souhaite un salaire minimum à dix dollars de l'heure. Insuffisant selon les salariés, trop coûteux selon les employeurs du secteur. Mais cette mobilisation inédite et emblématique au pays du fast-food, pourrait bien faire bouger les lignes.

Reportage signé Frédéric Carbone, correspondant du Mouv' à Washington.

Illustration de couverture : cc rob_rob2001

Commentaires