Le Midi 2 fête le livre (aussi)

Le 12-13 Vendredi 23 novembre 2012

Réécoute
Dernières diffusions
Le 12-13
Dans Le Midi2 aujourd'hui, Philippe Dana se penche sur la seconde édition de "Radio France fête le livre" en compagnie de Jean-Christophe Rufin, écrivain parrain de l'évènement, de Jean-Luc Hess, Président de Radio France et de Mathias Enard, écrivain.
Radio France fête le livre, par alexia

 

Normal 0 21 MicrosoftInternetExplorer4 <!-- /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:"Times New Roman"; mso-fareast-font-family:"Times New Roman";} @page Section1 {size:595.3pt 841.9pt; margin:70.85pt 70.85pt 70.85pt 70.85pt; mso-header-margin:35.4pt; mso-footer-margin:35.4pt; mso-paper-source:0;} div.Section1 {page:Section1;} -->

« Les radios, et en particulier les sept antennes de Radio France, sont les meilleurs alliés des écrivains. A l’heure où la presse écrite, crise oblige, réduit ses pages, où la télévision a chassé la littérature des heures de grande audience – à quelques heureuses exceptions près –, le média radiophonique reste celui qui donne le plus large écho au livre en général et à la création littéraire en particulier. Le livre a partout sa place dans les programmes de Radio France. Il n’est pratiquement pas une émission dans laquelle un ouvrage écrit, classique ou récent, romanesque ou technique, ne soit pas cité, commenté ou référencé.
Ce compagnonnage de la radio et du livre est longtemps resté une union libre. Désormais, c’est un véritable mariage, célébré de surcroît chaque année dans la joie, grâce à Radio France fête le livre.
Être le parrain de cette deuxième édition est pour moi un bonheur et une responsabilité.
Un bonheur parce que je vais retrouver à cette occasion d’innombrables figures tant littéraires que radiophoniques, pleines de vie et de talent, et que je me réjouis d’assister à leurs échanges.
Une responsabilité parce que ce jeune salon, déjà très grand, est en train de conquérir son public. Ceux qui l’organisent, tout comme celui qui le préside, sont soumis à une exigence : tout faire pour que l’édition 2012 confirme le succès de la précédente, reçoive un public encore plus nombreux et donne lieu à des rencontres encore plus passionnantes.
Ce dont il s’agit pour nous tous, c’est d’installer ce salon dans la durée, d’en faire un rendez-vous majeur et, grâce à lui, de sceller de façon encore plus solide, l’union nécessaire de la radio et du livre.
Merci par avance d’y contribuer, en participant nombreux. »

 

Par Jean-Christophe Rufin, invité d'honneur 2012

 

Normal 0 21 MicrosoftInternetExplorer4

« Les radios, et en particulier les sept antennes de Radio France, sont les meilleurs alliés des écrivains. A l’heure où la presse écrite, crise oblige, réduit ses pages, où la télévision a chassé la littérature des heures de grande audience – à quelques heureuses exceptions près –, le média radiophonique reste celui qui donne le plus large écho au livre en général et à la création littéraire en particulier. Le livre a partout sa place dans les programmes de Radio France. Il n’est pratiquement pas une émission dans laquelle un ouvrage écrit, classique ou récent, romanesque ou technique, ne soit pas cité, commenté ou référencé.
Ce compagnonnage de la radio et du livre est longtemps resté une union libre. Désormais, c’est un véritable mariage, célébré de surcroît chaque année dans la joie, grâce à Radio France fête le livre.
Être le parrain de cette deuxième édition est pour moi un bonheur et une responsabilité.
Un bonheur parce que je vais retrouver à cette occasion d’innombrables figures tant littéraires que radiophoniques, pleines de vie et de talent, et que je me réjouis d’assister à leurs échanges.
Une responsabilité parce que ce jeune salon, déjà très grand, est en train de conquérir son public. Ceux qui l’organisent, tout comme celui qui le préside, sont soumis à une exigence : tout faire pour que l’édition 2012 confirme le succès de la précédente, reçoive un public encore plus nombreux et donne lieu à des rencontres encore plus passionnantes.
Ce dont il s’agit pour nous tous, c’est d’installer ce salon dans la durée, d’en faire un rendez-vous majeur et, grâce à lui, de sceller de façon encore plus solide, l’union nécessaire de la radio et du livre.
Merci par avance d’y contribuer, en participant nombreux. »

 

Par Jean-Christophe Rufin, invité d'honneur 2012

Commentaires