Le meilleur carreleur du monde est français ! [vidéo]

Mode d'emploi (2015-2016) Mardi 01 septembre 2015

Réécoute
Mode d'emploi
Sonia a rencontré Thomas Landreau, médaillé d'or lors de la finale mondiale Worldskills São Paulo 2015 dans la spécialité "Carrelage".

Focus métier : Thomas Landreau, médaillé d'or Worldskills 2015 en Carrelage

L’Arthonnais Thomas Landreau, employé chez Macoretz, a décroché l’une des deux médailles d’or tricolores, dans sa spécialité « carrelage ». Il est élève au CFAB de Saint-Herblain.

D’abord tenté par la maçonnerie et le travail “à la truelle”, il s’oriente finalement vers le métier de carreleur, qui lui permet d’exercer en intérieur et de porter un soin particulier aux finitions. Détenteur d’un CAP Carreleur et d’un BP Carreleur-Mosaïste, il réalise quatre années d’apprentissage au sein de l’entreprise MACORETZ, qui l’embauche en 2012 à l’issue de sa formation. Salarié depuis trois ans. Il envisage de partir prochainement en Suisse pour pouvoir travailler sur des produits d’exception destinés à une clientèle haut de gamme. Le savoir-faire suisse l’intéresse aussi pour perfectionner ses techniques.

La WorldSkills Competition

Au cours de son CAP, son formateur, qui détecte son potentiel, lui propose de travailler sur des exercices plus compliqués afin de tester ses capacités. Pour Thomas, c’est le début de l’aventure WorldSkills. Il se présente trois fois aux sélections régionales en Pays de la Loire. Il termine troisième, puis deuxième avant de décrocher la première place en 2014 et son ticket pour les Finales Nationales de Strasbourg, qu’il remporte avec succès.

Il se présente ensuite à la fameuse compétition mondiale, Worldskills, où il remporte une médaille d'or !

Voici l'entrainement du champion de France Thomas Landreau pour sa préparation de la finale mondiale Worldskills São Paulo 2015 :

 

Pour la petite anecdote, Thomas raconte :

À l’issue de la cérémonie de clôture, un inconnu s’est approché de moi, m’a serré la main et m’a confié qu’il m’avait suivi pendant les trois jours d’épreuves. Il avait tout de suite vu que j’avais un niveau au-dessus. Après m’avoir souhaité bonne chance pour São Paulo, il est reparti. C’était une rencontre surprenante mais très agréable !


 

En savoir plus sur le métier de carreleur.

 


Crédit Photo: Le courrier du pays de Retz et Facebook Worldskills 2015

Commentaires