Le jeu vidéo se féminise (un tout petit peu)

Le 12:30 Dimanche 29 juin 2014

Réécoute
Dernières diffusions
Le jeu vidéo se féminise (un tout petit peu)
Le 12:30, c'est votre magazine quotidien de l’actualité numérique, pour tout comprendre des modes de vie et de la culture de nos sociétés connectées. Aujourd'hui, on parle fille et développeurs de jeux vidéo, Bill Gates à Solidays, et expérimentations foireuses de Facebook.

Les femmes dans le game

LAssociation International des développeurs de jeux vidéo, citée par The Daily Dot, nous en apprend une bonne : en cinq ans, le nombre de filles parmi les développeurs a doublé. Youpi, sauf qu’en réalité, on partait de loin : de 11,5% en 2009, la gente féminine représente désormais 22% des effectifs mondiaux. Ce qui fait tout de même encore 76% de développeurs testostéronés. Si vous êtes bons en calcul mental, vous aurez remarqué qu’il manque 2% : il s’agit de la propotion des développeurs interrogés qui se décrivent transgenre ou androgynes.

De bonne facture (électronique)

Les factures en papier qui s’accumulent dans les classeurs, c’est déjà un peu hasbeen en 2014 mais le mouvement va s’accélerer. Le site Next Inpact nous rappelle ainsi la publication par le gouvernement vendredi dernier d’une ordonnance visant à généraliser peu à peu, dès 2017, la dématérialisation des factures pour les services de l’État, des collectivités territoriales et des établissements publics. Dès le 1er janvier 2020, toutes les entreprises fournissant des biens ou des services à ces administrations devront donc en passer obligatoirement par le format électronique. Mieux vaut tard...

 

Bill Gates, megastar solidaire

Le fondateur de Microsoft a joué la guest star de luxe et fortunée pour l'ouverture de Solidays, le festival qui a rassemblé plus de 175000 festivaliers le week-end dernier. Retrouvez sur lemouv.fr le reportage de Sébastien Sabiron, de la rédaction du Mouv', autour de l'engagement du milliardaire dans la lutte contre le SIDA.

Expériences via Facebook, que d'émotions !

Ces filous de Facebook ont encore joué avec notre coeur (enfin, nos données numériques) avec une étude comportementale sur quelques 700000 utilisateurs absolument pas prévenus d'être des cobayes 2.0. Alors, la bande à Zuckerberg vire-t-elle au gang de savants fous ? Notre chroniqueur Olivier Tesquet s'est penché sur la question.

 


 

Rejoignez-nous sur la page Facebook du 12:30.

Abonnez-vous au podcast, via RSS et iTunes.

Commentaires