Le gouvernement en séminaire numérique

L'actualité numérique Lundi 04 mars 2013

Réécoute
Le gouvernement en séminaire numérique
Enfin ! Le gouvernement se bouge le popotin sur les autoroutes de l'information et le fait savoir. Le 28 février dernier, une poignée de ministres s'est réunie autour de Jean-Marc Ayrault pour annoncer la "feuille de route" du pouvoir en matière de numérique. Une tripotée de bonnes intentions, où tout reste encore à faire.

 

Au menu de cette feuille de route, une vingtaine de mesures, mais le gouvernement l'assure, tous les ministères seront mis à contribution pour "plus de cent actions" en faveur du numérique, rien que ça.

Il y a un peu à boire et à manger, mais on peut retenir sur le fond l’accent qui est mis sur l’éducation et la formation au numérique, de l’école au boulot, avec une mention spéciale à France Télévisions, aussi chargé de la sacro-sainte mission d’acculturer les Français au numérique. A prévoir, pluie de lolcats et de Harlem Shake au JT de France 2, YOLO !

 

 

Autre projet notable, celui de proposer au Parlement d'ici 2014 une grande loi sur"la protection des droits et libertés numériques".

Ambition un peu fourre-tout pour le moment , qui va de la protection des données personelles, à la neutralité du Net en passant par un volet sur la lutte contre les appels à la haine sur les réseaux sociaux. Ce qui fait un peu redouter le pire puisqu’en fonction des ministres, les velléités d’intervention sur Internet varient du tout au tout, jusqu’à être contradictoires, donc à voir.

 

Reste une tripotée d'autres préconisation sur la santé, les territoires, l'emploi, la fiscalité, les relations internationales... Bref, tout y passe, sans que tout cela dépasse néanmoins pour le moment la déclaration d’intentions. En gros tout reste encore à faire, et il ne suffit pas de dire qu’Internet “c’est un outil formidable”, selon la formule consacrée, pour que le numérique se glisse vraiment dans la politique. Au contraire même, ce séminaire ne donne pas l’impression que ce e-raoult soient vraiment guidé par une pensée du numérique.

 

En gros, les briques sont là mais le ciment lui, manque encore. Le suivi de l'initiative est donc à surveiller de près, même si à vue de nez, c'est pas gagné. Aucun ministre ne semble particulièrement à fond sur les autoroutes de l’information. Et sans wagon de tête, difficile de mobiliser les troupes sur un sujet souvent placé au bas de la pile des priorités. J’en veux pour preuve l’absence des gros ministères au séminaire, Justice, Intérieur, Economie, Affaires Etrangères ou Défense, on ne les a pas vu. Alors qu’outratlantique, Barack Obama fait de la cybersécurité un point phare de son programme. Cherchez l’erreur.

A lire sur le sujet :

- "Séminaire numérique : les bonnes nouvelles... et les mauvaises", Slate

- "E-gouvernement : ça va ramer encore longtemps ?", Slate


Suivez Andréa Fradin : @Fradifrad

Toutes les chroniques Suivez le geek

Abonnez vous aux podcasts : RSS et iTunes 

Commentaires