Le film du mercredi: Ligne d'eau

Rien à voir Mercredi 14 mai 2014

Réécoute
Le film du mercredi: Ligne d'eau
Un homme en slip de bain, bras croisés, belle gueule, bien gaulé, quelques poils pubiens qui s’échappent du maillot... Il n'en fallait pas plus pour que Rien à voir s'intéresse à Ligne d'eau, le film du réalisateur polonais Tomasz Wasilewski. On est cinéphile ou on ne l'est pas.

C’est l’histoire de Kuba, un jeune homme d’une vingtaine d’années qui se passionne pour la nage. Il ambitionne de devenir champion, et il s’entraine dur. Il vit avec sa mère, une femme encore jeune qui fait un peu flipper parce qu’on sent bien qu’elle crève d’envie de rouler des pelles à son fils.

Mais Kuba ne vit pas seulement avec sa mère, il vit aussi avec sa petite amie, qui s’appelle Sylwia. Il se sent complètement coincé entre sa meuf, sa mère et son entraineur de piscine qui lui met une pression d'enfer.

C’est là qu’intervient Michal. Un mec pas chiant, sympa, beau gosse… Evidemment Kuba voit là la possibilité d’une vie... moins rigide.

Sauf que nous sommes en Pologne. Au fur et à mesure du film, le poids des conventions et l'homophobie latente pèsent de plus en plus lourdement sur Kuba comme sur le spectateur. On croit qu'on s'ennuie, mais en réalité, le réalisateur sait exactement ce qu'il fait...

Un film qui laisse des traces dans la mémoire.

>

 


 

 Retrouvez Elodie Emery sur Twitter

> Retrouvez toutes les chroniques

> Abonnez-vous au podcast, RSS et iTunes

Commentaires