Le créateur du Facebook russe dans la ligne de mire de Poutine

L'actualité numérique Mercredi 23 avril 2014

Réécoute
Pavel Durov : le créateur de Vkontakte dans la ligne de mire de Poutine
Pavel Durov, le jeune créateur de Vkontakte – le Facebook russe – est dans de sales draps. Au point d'avoir décidé de quitter la Russie après avoir perdu son poste de Directeur Général, et surtout, après avoir refusé de livrer des informations sur les meneurs de la révolte ukrainien aux services de sécurité russes.

À 29 ans, Pavel Durov est ce que l'on peut qualifier de Mark Zuckerberg russe. À vingt ans à peine, encore étudiant, Pavel avait créé Vkontakte, le réseau social phare du monde russophone. Si Pavel Durov ne cache pas s'être inspiré de Facebook, son site fait mieux que jouer les pâles copies.

 

Vkontakte est le réseau social le plus utilisé en Russie, le site le plus visité en Biélorussie, le troisième en Ukraine et ainsi de suite. Il se situe au 25e rang des sites les plus visités dans le monde et compte aujourd'hui plus de 100 millions d'utilisateurs actifs.

Mais voilà, problème, Pavel Durov, en bon héritier de Dostoïevski, est un joueur. Après avoir annoncé sa démission du site qu'il a créé, puis s'être rétracté, Durov s'est finalement fait notifier sa mise à pied mardi 22 avril 2014.

Une nouvelle qui a surpris le monde des nouvelles technologies. Une annonce publique qui intervient surtout quelques jours après que le jeune prodige ait révélé qu'il avait refusé de livrer des informations sur les leaders de la contestation ukrainienne au FSB, les services de sécurité de la Russie, héritiers du féroce KGB.

Clairement dans le pif du pouvoir, Durov l'intrépide, victime de pressions depuis plusieurs années, a répondu à son éviction en annonçant qu'il avait quitté la Russie. Tous les tenants et aboutissants sont à découvrir dans cette nouvelle chronique de l'actualité numérique.

Retrouvez Loïc H. Rechi sur Twitter


 

> Retrouvez toute l'actualité numérique

> Abonnez vous aux podcasts : RSS et iTunes

> Photos Flickr par hubertburdamedia

Commentaires