Le compteur de Kickstarter affiche cinq ans

Pendant ce temps, à Vera Cruz (old) Lundi 28 avril 2014

Réécoute
Le compteur de Kickstarter affiche cinq ans
Cinq années, un milliard de dollars récoltés, des dizaines de milliers de cagnottes lancées pour concrétiser autant de projets décisifs, novateurs, loufoques ou, parfois, ratés. La plate-forme de crowdfunding est née en avril 2009 et elle continue de grandir.

 

Toutes les semaines, Alexandre Hervaud évoque sur Le Mouv' des projets un peu fous de financements participatifs. Une adaptation ciné de Veronica Mars, une enceinte wi-fi ou de nouvelles polices de caractères. Si ces trois exemples aboutissent, c'est grâce à Kickstarter (et c'est surtout grâce à vous). La plate-forme américaine fête ses cinq années d'existence. Vous lui avez déjà versé plus d'un milliard de dollars.

 

6.000$ récoltés pour créer une armure Barbie © Kickstarter, 2014

 

Depuis, nous avons connu Kiss Kiss Bank Bank, Indiegogo ou Ulule, mais Kickstarter reste leader en son domaine. Tom Gerhardt et Dan Provost ont déjà lancé quatre produits grâce au site. Aujourd'hui, ils doivent l'existence de leur entreprise à ce site : "On a démarré avec l'idée du glif, un support pour iPhone 4, mais on n'avait pas prévu de monter une entreprise, on voulait trouver 10.000$, on a levé 130.000$ et on s'est dit qu'on allait créer notre boîte."

Leur cas est loin d'être une exception. 57.000 projets ont été financés en cinq ans par six millions d'internautes. Yancey Strickler, l'un des cofondateurs de Kickstarter, n'est pas peu fier.

Les projets qui sont financés ici ne sont pas choisis parce que ce sont des investissements mais parce qu'on veut les voir se concrétiser. Notre monde est guidée par la cupidité, mais sur Kickstarter, on crée des choses, l'argent n'est qu'un outil pour y arriver.


 

134.000$ déboursés pour une fourchette qui vibre quand vous mangez trop © Kickstarter, 2013

 

La formule permet de se lancer ou de se relancer. De nombreux artistes reconnus y trouvent des mécènes pour leurs nouveaux projets. Spike Lee ou Zach Braff ont financé leurs films via ce crowdfunding, Neil Young s'en est servi pour lancer son player musical. Une économie parallèle a vu le jour. Difficile d'évaluer l'impact qu'elle aura, à moyen et long terme, sur de nombreuses industries.

 

572.000$ pour des masques de nuit qui influencent le contenu de vos rêves © Kickstarter, 2012

 

Mais attention, il existe aussi de nombreuses arnaques. Comme le soulignait l'an dernier La Tribune de Genève, les exemples ne manquent pas de donateurs jamais remboursés lorsque les projets soutenus n'aboutissaient pas. Dans d'autre cas, une fois le pactole empoché, les entrepreneurs ont disparus dans la nature. Aucun des 1.700 internautes qui avaient contribué au porte-cartes Geode n'a reçu le gadget promis.

Le site communique évidemment moins sur ces à-côtés que sur ses réussites flamboyantes. Attention à ne pas vous transformer en dindon de la cyberfarce.

 

Retrouvez par là les meilleurs crowdfunding sélectionnés par Alexandre Hervaud.

Chaque jour le Mouv' met la Pop au carré, reportages à écouter par ici.

Et abonnez-vous au podcast RSS et iTunes.


Photo de couverture : Cc FlickR Kumatai

 

Commentaires