"Lazaretto", le deuxième album solo de Jack White

La Pop au carré Lundi 09 juin 2014

Réécoute
"Lazaretto", le deuxième album solo de Jack White
Lazaretto, le nouvel album de Jack White est d'abord sorti début juin sur itunes avant d'arrivée dans les bacs. L'occasion de revenir sur une carrière déjà très riche entamée il y a quinze ans.

Il est loin le temps des Hentchmen où John Gillis, le guitariste se fait déjà appeler Jack White. Une grande frange chatain claire et des petites lunettes de gentil garçon. Jack n'a pas le style qu'on lui connait aujourd'hui mais le talent est là. Nous sommes le 6 février 1998 et Jack vient de trancher entre deux vocations. Il ne deviendra pas prêtre mais rocker.

 

"Two star Tabernacle" et surtout "The Go" seront les deux autres groupes dans lesquels il jouera avant de créer The White Stripes avec sa femme Meg que Jack faisait passer pour sa soeur. Un premier album éponyme sortira en 1999.


Les White Stripes ont produit sept albums dont quelques tubes qui résonnent dans les stades du monde entier.

 

Du début de l'histoire au split des White Stripes en 2011, Jack a multiplié les collaborations. Au cinéma avec des BO comme celle de James Bond (Quantum of Solace) en duo avec Alicia Keys. En tant qu'acteur dans 7 films comme Retour à Cold Mountain où il fait la rencontre de Renée Zellweger sa future compagne. Et surtout en musique avec deux groupes : The dead weather et The Raconteurs.

 

Après Blunderbuss en 2012, Lazaretto est le deuxième album solo de Jack White sorti chez Third man Records, son propre label. Cet album de 11 titres est sorti en en CD et en vinyle version "ultra" avec plein de surprises : des titres sont cachés sous l'étiquette du centre, des versions acoustiques ou électriques en fonction de l'emplacement de l'aiguille de votre platine. Lazaretto est bien marqué du sceau de Jack White qui nous fera le plaisir de venir en France à l'Olympia les 29 et 30 juin.


Chaque jour le Mouv' met la Pop au carré, reportages à écouter par ici.

Et abonnez-vous au podcast RSS et iTunes.

Commentaires