Laurent Garnier : the party goes on !

Docteur Beat Mercredi 05 février 2014

Réécoute
Laurent Garnier : the party goes on !
Tous les mercredis en compagnie d'Emilie Mazoyer, Docteur Beat passe au scanner toute l’actualité de la musique électronique et du clubbing. Cette semaine : mission impossible ! Retour sur le parcours du parrain de la scène française, Laurent Garnier, avant la sortie d'un nouveau maxi le 11 février prochain.

Cette année Laurent Garnier publiera rien moins que 5 maxis qui paraitront tout au long de 2014 sur différents labels. Preuve que Laurent Garnier a toujours la foi et s’il a parfois eu peur d’apparaître come une figure, attachante pour l’histoire qu’elle nous rappelle, mais usée et vieillissante, il n’en est rien.

 

 

 

Le premier de la série s’appelle AF 0490 (Still Music), du nom du vol Paris-Chicago, en hommage à toute la scène de Chicago. Et c’est souvent la même histoire avec Laurent Garnier: il va toujours puiser l’inspiration à la source de la techno et de la house à Détroit, ou ici à Chicago.

 

 

 

 

Fin 2013, il publiait, une nouvelle édition d'Electrochoc, le livre qu'il a co-écrit avec le journaliste David Brun-Lambert.

Je suis cet assoiffé de musique. Ce touche-à-tout qui aime raconter des histoires. Je suis ce type qui s’est posé pas mal de questions sur la pertinence de ce qu’il fait mais qui est parvenu à atteindre une forme de paix. Et qui continue. Ouvrir l’esprit du public et donner. Nuit après nuit. Car c’est cela mon job. Inspirer les danseurs.



Malgré son indéfectible trac c’est ce qu’il a encore fait pendant près de 5h au mois de décembre à la Concrète, la soirée diurne qui a réinventé les afters et remis Paris sur la carte internationale du clubbing, alors gageons que Laurent Garnier a encore quelques générations de clubbers et de DJs à éduquer et que c'est tant mieux !

Pour ne rien rater de l'actualité de Laurent Garnier.

 

> Retrouvez toutes les chroniques de Docteur Beat

> Abonnez-vous au podcast : RSS et iTunes

> Suivez Antoine Dabrowski sur Twitter : @DJPomPomBoy

Commentaires