Lady Gaga sur Twitter, un modèle pour l'armée US?

Le 12:30 Mardi 08 juillet 2014

Réécoute
Dernières diffusions
Lady Gaga sur Twitter, un modèle pour l'armée US?
Le 12:30, c'est votre magazine quotidien de l’actualité numérique, pour tout comprendre des modes de vie et de la culture de nos sociétés connectées. Aujourd'hui, on s'intéresse à la stratégie numérique de l'armée américaine.

Quel est le rapport entre Lady Gaga et l'armée américaine ?

Non, rien à voir avec la garde robe. Un article du Guardian nous apprend par contre que l'influence de la pop star sur les réseaux sociaux, et en particulier Twitter, a été passé au crible par des chercheurs financés par la défense US. L'objectif ? Comprendre les mécanismes de circulation de l'information. Le petit nom du programme ? Le Social Media in Strategic Communication (SMISC)

Fort de ses 41,6 millions d'abonnés sur Twitter prêts à retweeter en masse n'importe quel de ses messages, l'interprête de Poker Face fait figure de modèle en matière d'influence on line pour la stratégie numérique de l'armée américaine : propagande, désinformation contre les ennemis de l'Amérique, relais d'infos sont autant de missions pour lesquelles l'armée se doit d'être efficace.

 

Le Guardian cite également Justin Bieber comme "cible" des études financées par l'armée américaine. Signalons que ces recherches n'ont -a priori- pas été menées en cachette ni de manière intrusive: seul le contenu public a été récolté et analysé par les chercheurs. Certaines expériences sont tout de même allées plus loin en sollicitant directement des internautes pour tester leurs réactions, le tout sans clairement se présenter comme des chercheurs missionnés par l'armée US. Pas sûr qu'ils aient eu une reply de Lady Gaga...

En attendant, sur YouTube, le compte officiel du Department Of Defense (qui compte 511000 abonnés sur Twitter, c'est moins que Nikos Aliagas) continue de publier plusieurs vidéos par jour pour montrer à quel point ses bidasses sont bad-ass...

 

 


Rejoignez-nous sur la page Facebook du 12:30.

Abonnez-vous au podcast, via RSS et iTunes.

 

Commentaires