La ville la plus cool du monde ?...

Allô la Planète Vendredi 14 mars 2014

Réécoute
La ville la plus cool du monde ?...
A priori, ce n'est pas Genève : les étudiants suisses n'ayant plus accès à Erasmus par exemple. Serait-ce New York, Berlin ou Bangkok? Dar Es Salaam ?... 60 minutes pour se faire une idée.

 

Julie et Michel "au tournant", depuis Dar Es Salaam

 

La Gâpette en tournée, depuis une route d'Allemagne

Ce "petit" groupe breton de chanson "muzouche n'Roll" sera sur la route pour une tournée un peu folle à l'occasion de la semaine de la francophonie, du 11 au 22 mars.
- 11 concerts en 11 jours
- 6000 Km à parcourir et 5 pays traversés (Suisse, Allemagne, Autriche, Slovaquie, Hongrie)
- Des concerts dans des salles de 100 à 800 personnes (notamment le A38 à Budapest, élu meilleur club du monde par Lonely Planet).

Le teaser de La Gâpette et le projet Ulule sur "Le bistro des comptines"

 

Les éditions Nomades vous présentent Laure Fissore, artiste voyageuse, et son "New York en regards".

Un travail complexe et subtil qui naît de prises de vue. Car c’est en photo que le voyage artistique a commencé. Capturer les lignes, les courbes, les visages, les perspectives, pour saisir la ville et ses nuances.
De la photographie, rigide, structurante et inspirante, naît en parallèle le dessin, le croquis, sa poésie. Des bouts de papiers, des morceaux de vie qui s'assemblent, se répondent, racontent l'énergie de la ville. De multiples points de vue, un voyage à New York, un voyage à travers une technique, un regard, celui de l’artiste. Laure Fissore collabore régulièrement avec la presse (Feuilleton, Long Cours, A/R, Bouts du monde, ou encore le label No Format). Diplômée de l’Ensad, elle « croque » ses voyages depuis plusieurs années. Au retour d'Arménie, elle remporte le 1er prix du concours de carnets de voyage du quotidien Libération. En rentrant de Sibérie, elle expose « Impressions sibériennes » à la Fnac Montparnasse et au musée de La Poste de Paris.
Quand elle part à New York, en 2011, elle se fait publier pour la première fois. Un livre sans texte, un voyage contemplatif et graphique à travers la ville (New York, Éditions Nomades) où les mots seraient de trop, tant l’instant est justement saisi.

 

Catherine Ricoul, from Marseille to Berlin...en passant par notre studio !

 

 

 

 

Commentaires