La tension monte au Brésil

le Reportage de la Rédaction Jeudi 20 juin 2013

Réécoute
Dernières diffusions
Reportage Rédaction
Née à Sao Paulo il y a dix jours, la contestation s'étend désormais aux principales villes du pays. Des heurts violents ont opposé policiers et manifestants hier soir à Niteroi, près de Rio. Le Mouv' a rencontré ces jeunes qui rêvent de jours meilleurs.

 

Les annonces étaient censées calmer la rue. Face à la contestation, Rio et Sao Paulo ont promis hier soir une baisse du prix des transports en commun. Trop tard, sans doute, les revendications initiales ayant laissé place à un vaste mouvement contre la vie chère. Santé, logement, éducation, lutte contre la corruption, la jeunesse brésilienne se mobilise sur les réseaux sociaux et dans la rue. Les animateurs taïwanais de l'agence  NMA TV résument les enjeux façons Sims, avec des flics gorilles et des dinosaures. Bizarre, mais instructif :

 

 

Hier soir ils étaient 7 000 à Niteroi, calmes pour la plupart, remontés comme des coucous pour 200 à 300 d'entre eux qui se sont frottés aux matraques. Les manifestants dénoncent les dépenses colossales engagées pour organiser la coupe du monde 2016. Alors que le Brésil s'est qualifié pour les demi-finales de la coupe des confédérations, le roi Pelé est sorti de réserve, appelant les manifestants à remplir les stades plutôt que les barricades. La légende du foot brésilien est immédiatement devenue la risée du web.

 

 

Reportage Elodie Touchard

Commentaires