La ruée vers l'érable

le Reportage de la Rédaction Jeudi 21 novembre 2013

Réécoute
Dernières diffusions
La ruée vers l'érable
Alors qu'en France, le chômage crève le plafond, de plus en plus de jeunes tentent de s'exporter au Canada. Une poignée de candidats au départ étaient conviés au Forum "Destination Canada" organisé par l'ambassade canadienne à Paris.


Le Canada, nouvel eldorado professionnel des jeunes français. Reportage en cliquant ci-dessus.

Beaucoup d'appelés, peu d'élus, le Forum Destination Canada n'est pas un salon de l'emploi comme les autres. Sur 18000 personnes préinscrites cette année, seulement 2400 ont eu la faveur d'une convocation. A la clef : 1000 offres d'emplois et une centaine d'exposants à séduire.

Le Nouveau Brunswick recrute © Benjamin Illy, Le Mouv'
   
Pour les frenchies en galère, les 13 provinces canadiennes font figure de terre promise. Le taux de chômage national reste en dessous de 7% (il frise les 26% en France chez les moins de 25 ans), les prévisions de croissance sont au beau fixe et des millions d'emplois sont à pourvoir.
   
Une situation que le pays doit à sa démographie, selon Jean Légèr du Réseau de Développement Economique et d'Employabilité du Canada, qui aide les francophones à trouver un emploi.
 
  
"C'est avec grand plaisir que nous vous offrirons un poste", une formule chaleureuse, l'accent québécois en prime, qui tranche avec la morosité du marché de l'emploi français. Nadia, 28 ans, s'imagine déjà dans sa nouvelle vie d'expat' au Nouveau Brunswick, une province de l'Est canadien.
   
On me propose un poste de commerciale, avec des possibilités d'évolution, dans un pays ouvert et tolérant [...] Ici, il faut sortir de l'école mais avoir cinq ans d'expérience, être diplômé, mais sans grandes prétentions salariales. A un moment on ne peut plus. Il faut passer à autre chose.

"Votre prochaine grande idée" © Benjamin Illy, Le Mouv'
   
François Hollande a beau marteler qu'il a réussi à inverser la courbe du chômage des jeunes, pas sûr qu'avec un quart des moins de 25 ans sans emploi, il parvienne à réduire le nombre de candidats au départ pour les grands espaces.

Reportage pour le Mouv' signé Benjamin Illy.

Commentaires