La (relative) transparence des élus français

Le 12:30 Vendredi 25 juillet 2014

Réécoute
Dernières diffusions
La (relative) transparence des parlementaires français
Le 12:30, c'est votre magazine quotidien de l’actualité numérique, pour tout comprendre des modes de vie et de la culture de nos sociétés connectées. Aujourd'hui, on parle des déclarations d'intérêts des députés français, entre mauvaise foi, oubli, et vision très réductrice de l'Open Data...

Quand la volonté de transparence vire au foutage de gueule...Voilà commet on pourrait résumer, de façon un peu cash, la manière choisie pour dévoiler les déclarations d'intérêts des parlementaires français dans le cadre de la Haute Autorité pour la transparence de la vie politique mise en place après l'affaire Cahuzac. Mais si, rappelez-vous de ce joli court de mensonge en public:

Pourquoi faire la tronche? Et bien parce qu'à l'heure de l'open data, les déclarations en question ont été mises en ligne sous forme de scans en format PDF des déclarations manuscrites (et souvent illisibles) des élus, comme s'en était ému le blog J'ai du bon data du Monde.

Heureusement, le crowdsourcing est là pour aider journalistes et observateurs à y voir plus clair dans ce bazar: grâce au site RegardsCitoyens, tout un chacun peut prêter main forte et défricher ces fichiers PDF inexploitables en l'état. En moins de deux jours, plus de 75% des déclarations ont été numérisées pour les rendre vraiment utiles.

Au cours de cette émission, nous avons échangé avec la journaliste politique Hélène Bekmezian, spécialiste du parlement pour le Monde, qui a décortiqué avec ses collègues les déclarations de nos élus pas toujours hyper réglos niveau cumul des mandats, rémunération des collaborateurs de la même famille et autres joyeusetés...


Rejoignez-nous sur la page Facebook du 12:30.

Abonnez-vous au podcast, via RSS et iTunes.

Commentaires