La règle des 90 jours

Rien à voir Lundi 08 septembre 2014

Réécoute
La règle des 90 jours
Un concept de développement personnel qui conseille de montrer le pire de soi à son partenaire pendant les trois premiers mois est en plein retour de hype. Ça ne veut pas dire que c'est une bonne idée.

 

Il y a des retours de hype dont on se passerait bien. En fait on se passerait bien de TOUS les retours de hype. Alors, un retour de hype, qu'est-ce que c'est ? Pour résumer, c'est remettre au goût du jour un truc qu'on aimait déjà pas tellement à l'époque où c'est sorti. Ce qui, vous en conviendrez, revient plus ou moins à ravaler son vomi et à trouver ça gourmand.

Rayon culinaire : de rien

Au rayon des retours de hype, le pire se trouve souvent au rayon culinaire. C'est à dire qu'en 2014, des mecs sont prêts à claquer trois tickets resto pour un truc qu'ils planquaient dans leur serviette à la cantine.

 

C'est ainsi par exemple qu'aujourd'hui fleurissent un peu partout des restaurants spécialisés dans la quenelle, la boulette ou les abats et dans plein d'autres trucs totalement dégueulasses.

Mais on te dit que c'est hype, alors tu fermes ta gueule et tu manges docilement ton petit sandwich aux rognons en t'en foutant plein la barbe.

 

 

Barbe, prêt-à-porter et Sacrée Soirée

Barbe qui elle aussi n'est plus l'apanage des dictateurs moyen-orientaux morts par pendaison mais de n'importe quel stagiaire en community management. 

La mode étant comme on le sait un éternel recommencement, le retour de hype a également fait de nombreuses victimes dans le prêt-à-porter. Pour le vérifier, il suffit de se rendre dans n'importe quel magasin H&M pour constater que la mode actuelle est au jean informe porté sous les aisselles et au T-shirt floqué d'un gros Mickey. En gros, si tu t'habilles comme un figurant de la série Premiers baisers, tu es pile dans la tendance mi-normcore mi-twee.

Enfin, le retour de hype alimente aussi largement les grilles de télévision et de radio, puisqu'après le retour de Pyramide à la télé et de Lovin'Fun à la radio, on s'apprête à accueillir le retour de l'émission Sacrée Soirée début 2015 et qui sera toujours présenté par Jean-Pierre Foucault. Ce qui offre de nouvelles perspectives à l'expression "toucher le fond".

La fameuse règle des 90 jours

Mais j'ai trouvé le pire retour de hype possible: c'est le retour sur le devant de la scène de la bonne vieille règle des 90 jours. La blogueuse Maia Mazaurette en parle sur son blog sexactu : cette mode a sévi aux Etats-unis il y a quelques années déjà, en étant popularisée par de nombreux ouvrages de développement personnel avant de tomber dans l'oubli. Puis de ressusciter aujourd'hui.

Alors, la règle des 90 jours c'est un concept qui garantit aux femmes de trouver l'amour ou en tout cas de consolider une idylle naissante avec une personne fraichement rencontrée. L'idée peut être résumer ainsi :

Oubliez tout ce qu'on vous a dit sur l'amour.


 

Il s'agit dans le détail d'adopter deux techniques :

  • Ne pas coucher le premier soir, ni le deuxième, ni le troisième... Il s'agit de ne pas coucher pendant 90 jours, de se refuser pendant trois mois.

 

Et c'est déjà le premier problème de cette fameuse règle. A laquelle vous l'aurez compris je souscris assez peu. Parce que l'idée sous-jacente, c'est que si votre partenaire tient franchement a vous, il patientera sagement les 90 jours sans aller voir ailleurs. Ce qui est à peu près aussi probable qu'une victoire de François Bayrou à n'importe quelle élection possible.

Par ailleurs, ne pas coucher pendant 90 jours, alors qu'on a une target à disposition, c'est un peu comme si on allait sur YouPorn les mains attachées derrière le dos. Ca n'a pas de sens. Enfin, je me permets un point un peu technique voire gynécologique: a quel moment a-t-on décidé  que coucher après s'être totalement asséché les muqueuses pendant trois mois était une bonne idée ?

  • Montrer les pires facetttes de sa personnalité à son partenaire pendant trois mois

 

Passons à la deuxième partie de la règle des 90 jours qui là aussi va à l'encontre de tout ce qu'on nous a appris. Au début d'une relation, on tâche généralement de montrer le meilleur de soi et de planquer les parties les plus honteuses de nos vies. On cache les doss' quoi.

Par exemple, il y a une règle tacite qui veut que pendant la première année d'une relation, tu fais un peu gaffe: tu maitrises parfaitement la méthode du pipi silencieux, tu controles tes sphincters pendant au moins 72 heures, tu passes sous silence l'activité principale de tes parents entre 1942 et 1945. Tu ne mentionnes pas le fait que quand tu es seule, tu executes une petite choré sur une vieille BO de comédie musicale. Oui, oui, toi qui m'entends, je parle bien de ce que tu fais seule chez toi quand t'entends ça :

 

Bref, tu caches ta face sombre.

Et ben là règle des 90 jours, c'est le contraire; tu dois montrer tout de suite et pendant 90 jours, les pires facettes de ta personnalité. Ta mauvaise haleine, ta mauvaise humeur, ton découvert, tes grands parents nazis, TOUT.

Et le 90eme jour, Climax, tu dois simuler une maladie fulgurante, un truc vraiment dégueulasse où il sera beaucoup question de sécrétions corporelles. C'est le test ultime.

Et là, tu peux faire le bilan. Si la personne a tenu 90 jours, sans bouillave, avec tous les dossiers que t'as montré et qu'elle accourt à ton chevet quand tu es malade. C'est que c'est le bon et que tu peux y aller les yeux fermés. Sinon, si la personne a déjà fui, c'est qu'il était pas assez bien pour toi.

Ou alors, hypothèse tout à fait personnelle, c'est qu'il est un peu sain d'esprit et pas vierge à 45 ans. Voilà. Je ne suis pas spécialiste en développement personnel mais j'ai quand même un petit conseil: n'appliquez jamais cette règle des 90 jours et continuez à danser sur les rois du monde, seule en slop.

 


 

> Retrouvez toutes les chroniques Rien à voir

> Abonnez-vous au podcast, RSS et iTunes

Crédit Photo CC FlickR :

PaternitéPas d'utilisation commercialePas de modification Certains droits réservés par Purple Karma

 

 

Commentaires