La place des femmes dans le numérique

Le 7-9 Jeudi 13 février 2014

Réécoute
Le 7-9
Au sommaire, les femmes dans le secteur du numérique, un coup de fil à un danseur du ballet Preljocaj et des chroniques 100% féminines...

 

Les femmes et le numérique: 2014, année de la maturité ?

Le secteur du numérique comptait seulement 28% de femmes en 2012, avec 19% de cadres dirigeants. Des remarques sur leur physique lorsqu'elles participent à une conférence, des plaisanteries " virilistes" au bureau, des difficultés à gravir les échelons...les femmes du numérique racontent un quotidien souvent violent, bien loin du monde moderne et merveilleux promis par le high-tech. Signe de leur malaise, beaucoup se regroupent en association. on en parle avec Marine Aubin, co-président de Girlz In Web. Avec également le reportage de Sébastien Sabiron.

C'est quoi ta journée

Un coup de fil à un danseur du ballet Preljocaj, Nicolas Zemmour.

Un lien pour survivre

Le lien du jour commence dans une chambre...On est en Espagne, dans un petit bled paumé. Trini a la cinquantaine bien fatiguée. À plat ventre sur le carrelage, dans sa blouse, elle passe la serpillère dans la chambre de son fils puis remet en place le drapeau croix gammée suspendu au-dessus du lit.  

"Mystère" est un court-métrage intriguant, curieux et drôlement bozarre ou bizarrement drôle signé Chema Garcia Ibarra. 

Crédits Photos: Artetv

Le court-métrage est en compétition dans la selection de la 63ème Berlinale.

Le single du jour

Troisième album d'Orouni, "Grand tour" a été conçu comme un journal de bord, écrit et composé à la suite d'un voyage de plus d'un an autour du monde. Les douze chansons du disque correspondent chacune à un des quatorze pays visités. "Makeshift fans" est extrait de cet album.

Le (Vrai) mot du jour c'est .....ALIVE !

Dans le 7-9 , on parle aujourd'hui d'une application développée par une jeune libanaise, Sandra Hassan. "Im' still alive" est une appli dont la vocation était à l'origine symbolique, signe de protestation contre les bombardements au Liban en janvier dernier. Mais l'appli connaît un succès inattendu avec près de 4000 téléchargements et des demandes d'extansion à d'autres pays comme le Pakistan. 

Le principe de l'appli est simple et remédie aux coupures de courant régulières qui suivent les bombardements: "I am alive" envoie un tweet automatique pour signaler aux proches de l'expéditeur que celui-ci a survécu au dernier bombardement, avec les hashtags #Lebanon et #LatestBombing. 

Entre pragmatisme et critiques face à la banalisation de la violence, l'appli suscite la polémique...

Les chroniques du 7-9

À 8h23 retrouvez "Les livres" de Salomé Kiner

À 8h52, la chronique "Rien à voir" d'Elodie Emery

 

Retrouvez tous les jours la Matinale du Mouv', de 7h à 9h, présentée par François Sauvestre et Aurélie Champagne, et laissez vos commentaires en direct sur Facebook et Twitter (#7a9lemouv).

>Toutes les émissions sont disponibles par ici.

> Et abonnez-vous au podcast, RSS et I-tunes.

Illustration de couverture Certains droits réservés par 

Commentaires