La ou le Game Boy ? Un mystère vieux de 25 ans

le Reportage de la Rédaction Lundi 21 avril 2014

Réécoute
Dernières diffusions
La ou le Game Boy ? 25 ans qu'on se le demande
La première console portable à cartouches est née il y a tout juste un quart de siècle. C'était le 21 avril 1989 et Nintendo allait révolutionner le marché du jeu vidéo. Une vieillerie qui a encore de très nombreux adeptes.

 

Vous avez encore votre vieux Game Boy ? Oui, votre vieux Game Boy, au masculin. Ne grimacez pas : c'est le genre choisi pour désigner la console portable sur le site officiel de Nintendo. Après tout, "game" et "boy" sont deux mots masculins, même si l'usage traditionnel, en France, veut que l'on attribue à toutes les consoles (mot féminin) de jeu vidéo le genre féminin. Le débat continuera donc de faire rage jusqu'à l'extinction totale de l'humanité.

Bref... Vous avez encore votre vieux Game Boy ? Cachée dans le grenier ou bien encore en évidence sur votre table de chevet ? Eh bien alors sachez que c'est aujourd'hui jour de fête : le Game Boy a 25 ans. La petite boîte grise (puis rouge, jaune, bleue, noire, blanche ou transparente) a été commercialisée le 21 avril 1989 au Japon (un an plus tard en Europe). Elle s'est, depuis, écoulée à plus de 118 millions d'exemplaires dans le monde. Elle n'est plus produite depuis 2003 mais la revente des cartouches marche encore très fort.

 

Publicité d'origine pour la console portable de Nintendo © Nintendo

 

"On en écoule cinq à dix par semaine", reconnait Thomas Giboin, responsable de la boutique parisienne Game Them All. "C'est une console destinée aux vieux enfants trentenaires qui y retrouvent un plaisir d'enfance." Sega aura beau tenter de la concurrencer dès 1990, sa Game Gear (son Game Gear ?) ne dépassera pas les 11 millions de copies (et ne parlons pas de la Lynx d'Atari).

Le Game Boy est une madeleine de Proust générationnelle. Il avait tout pour plaire : une bonne autonomie (jusqu'à 30h avec quatre piles), une taille compacte (il tenait dans la poche... d'un baggy) et des jeux devenus cultes : Tetris, Super Mario Land, Pokémon ou The Legend of Zelda, pour ne citer qu'eux. Ses musiques sont même devenues un style à part entière, la chip music, sujet d'un récent documentaire de l'Espagnol Javier Polo :

 

Europe in 8 Bits - Trailer from Javier Polo on Vimeo.

 

Avec un quart de siècle au compteur, la petite portable n'affiche guère qu'un signe de vieillesse : sa pile de sauvegarde est foutue, périmée depuis des lustres. Vous pouvez vérifier : amusez-vous à recommencer le Donkey Kong Land original et on en reparle. Deux solutions s'offre désormais à vous. Soit vous vous terrez chez vous pour une séance de binge-gaming acharné jusqu'à finir le jeu en une seule fois, soit vous tentez le bricolage approximatif abondamment suggéré sur le web, au risque de détruire votre cartouche :

 

Tutoriel discutable pour changer la pile de sauvegarde de vos jeux Game Boy © Luc-David Garraud

 

Nous ne saurions prendre la responsabilité de vous conseiller la deuxième option.

Les choix actu du Mouv', c'est tous les jours dans le Reportage de la Rédaction.

Et abonnez-vous au podcast RSS et iTunes.

 


 

Photo de couverture : Cc FlickR PseudoGil

Reportage : Christelle Pire               Mise en page : Augustin Arrivé

Commentaires