La Norvège opte pour la télé ronflante

Pendant ce temps, à Vera Cruz (old) Mardi 01 avril 2014

Réécoute
La Norvège opte pour la télé ronflante
Les fidèles de France 4 ont pu profiter du premier programme français de slow-tv : un plan-séquence de neuf heures suivant un homme marchant dans les rues de Tokyo. Ces étranges émissions ralenties sont devenues un genre à part entière en Norvège.

 

En France, la nuit 1er avril était inédite. Pour la première fois, une chaîne de télé (en l'occurrence France 4) a diffusé un programme de slow-tv. Ca s'appelait Tokyo Reverse, un documentaire réalisé par Simon Bouisson et Ludovic Zuili. Par "docu", comprenez : un plan-séquence de neuf heures suivant un piéton marchant à reculons dans les rues de Tokyo. Ca laisse rêveur.

 

Tokyo Reverse, de Ludovic Zuili et Simon Bouisson © EDEN/France Télévisions, 2014

 

Chez nous, c'est tout nouveau, mais en Norvège le genre est entré dans les moeurs. La slow-tv fait même là-bas des cartons d'audience. La première expérience date de 2009. Il s'agissait d'une caméra embarquée à bord d'un train reliant Bergen à Oslo. Les paysages étaient magnifiques, mais au bout de 7h16 de plan fixe, on pouvait finir par se lasser. Ca commençait comme ça. No spoiler :

 

 

176.000 téléspectateurs en moyenne, on n'aurait difficilement pu mieux fêter le centenaire de la ligne ferroviaire. "Ca ressemble à une idée qu'on trouve en fin de soirée à moitié ivre", reconnait à la programmation de NRK, la chaîne publique qui a diffusé le programme. "Pourtant, là, l'idée est apparue à une réunion en plein jour."

Deux ans plus tard, la même chaîne récidive avec une vidéo de 134h nous embarquant à bord du MS NordNorge, un bateau longeant la côte norvégienne du sud au nord. Aucun montage. Et ça marche : la moitié de la population du pays a zappé dessus à un moment ou à un autre.

 

 

On a aussi pu admirer en temps réel le tricotage d'un pull ou la combustion d'un feu de cheminée. "C'est tellement original que les gens sont curieux de voir ce que ça peut donner", imaginent les programmateurs. "Et puis c'est un concept parfait pour le multimédia." Et ça arrange bien la chaîne, qui s'offre de longues plages de programme à moindre frais.

 

 

Il parait que le film sur le pull a relancé la mode du tricot en Norvège. Ne soyez pas si surpris : combien sommes-nous à bloquer de longues après-midi devant les paysages du Tour de France, été après été ? Ca n'est pas si différent, après tout...

 

Partez en voyage en Norvège avec Eric Lange. C'est Allô la Planète, et c'est ici.

Parce qu'il y a toujours un Vera Cruz à l'autre bout du monde, retrouvez l'ensemble de nos reportages en cliquant par  !

Et abonnez-vous au podcast, RRS et iTunes.

 


 

Photo de couverture : capture d'écran du trajet du Bergen-Oslo © NRK, 2009

Reportage : Grégory Tervel Mise en page : Augustin Arrivé

 

Commentaires