La muse seventies d'Arctic Monkeys

Bureau de vérification des paroles Lundi 28 juillet 2014

Réécoute
La muse d'Alex Turner (Arctic Monkeys)
C’est un des tubes de l’été, comme tous les titres de "AM", le dernier album des anglais Arctic Monkeys. "Arabella" est dans le bureau de vérification des paroles.

 

Arabella est une fille particulière. Alex Turner le chanteur, commence sa chanson en nous la décrivant physiquement.

Portrait d'une muse en bottes croco

Arabella's got some interstellar gator skin boots
Arabella porte des bottes de l’espace en croco

And a Helter Skelter 'round her little finger and I ride it endlessly
et un toboggan autour du petit doigt avec lequel je m’amuse tout le temps

She's got a Barbarella silver swimsuit
Elle porte le maillot de bain argenté de Barbarella

And when she needs to shelter from reality
Et quand elle a besoin de s’échapper de la réalité

She takes a dip in my daydreams
Elle plonge dans mes rêveries

En bon fétichiste, Turner décrit les bottes en crocodiles en premier. Le maillot de bain en question c’est donc celui de Barbarella, un film de science fiction du réalisateur français Roger Vadim sorti en 1968, c’est un classique du genre, avec une créature de l’espace jouée par Jane Fonda.

 

Arabella's got a '70s head
Arabella a une tête des années 70

But she's a modern lover
Mais c’est une amoureuse moderne

It's an exploration she's made of outer space
Elle a exploré l’espace lointain

And her lips are like the galaxy's edge
et ses lèvres sont comme le bord de la galaxie

And her kiss the color of a constellation falling into place
et ses baisers ont la couleur d’une constellation qui prend forme


La muse des Arctic Monkeys vient des années 1970, mais elle a totalement sa place dans le présent. A l'instar du groupe qui, finalement, a un son et des accoutrements très old school mais qui est en tête des charts mondiaux.

L'apparition d'Arabella

(That's magic) in a cheetah print coat
C’est magique ce manteau imprimé léopard

(Just a slip) underneath it I hope
J’espère juste me glisser en dessous

(Asking if) I can have one of those
(Je lui demande si) Je peux en avoir

(Organic) cigarettes that she smokes
Une de ces cigarettes bio qu’elle fume

(Wraps her lips) 'round a Mexican Coke
Elle enveloppe ses lèvres autour d’un coca

(Makes you wish) that you were the bottle
et ca te donne envie d’être la bouteille

(Takes a sip) of your soul, and it sounds like
C’est ton âme qu’elle boit et ça sonne comme…

Erotisme total sur la fin, on voit les images défiler comme dans un film, la jupe, les cigarettes, le soda. Cette Arabella est une illumination qui n’existe que dans cette chanson.


 

> Retrouvez toutes les chroniques d'Arnaud Jamin

> Abonnez-vous au podcast, RSS et iTunes

 

Commentaires