La #MouvTape de Florent Amodio (patinage)

La Mouv' tape (2014-2015) Mercredi 15 juillet 2015

Réécoute
La #MouvTape de Florent Amodio (patinage)
On lui reproche de ne pas travailler assez. Pourtant à 25 ans, Florent Amodio a un beau palmarès : quadruple champion de France élite (2010, 2013, 2014 et 2015), champion d’Europe en 2011 et vice-champion d’Europe en 2013. Un patineur performant mais qui a connu des hauts et des bas. En tout cas, la musique, que ce soit sur la glace ou en dehors ne le quitte pas.

25 ans, 1m65. Certains lui ont donné le nom de « lutin tricolore ». Florent Amodio ne passe pourtant pas inaperçu. Plutôt beau gosse, né au Brésil, il est adopté par un couple de Français. Il grandit à Cergy (Val d’Oise) et commence le patinage à quatre ans. A 12 ans, il gagne le titre de champion de France minime. C’est à partir de là que ses ennuis de santé commencent : des problèmes au genou dûs à la maladie d’Osgood-Schlatter. Ce qui ne l'empêchera pas d'atteindre le plus niveau continental avec un titre de champion d'Europe en 2011.

 

Mais par la suite, le jeune patineur connaît un passage à vide sans aucune victoire en compétition internationale (18ème aux Jeux Olympiques de Sotchi en 2014, 11ème et dernier du Trophée Bompard). Ce qui lui vaudra d’être convoqué devant une commission de discipline. On lui reproche ses programmes trop faibles et de ne pas oser des sauts difficiles. Il promet de faire mieux.

En mars 2015, aux championnats du monde de patinage artistique à Shanghai, il termine 9ème après une bonne prestation et des efforts sur certains sauts diront les commentateurs. De retour dans le top 10 mondial, il travaille désormais sur deux nouveaux programmes dont l’un sur le thème de… « Happy » le tube de Pharrell Williams :

On peut faire du patinage autrement qu'avec des thèmes classiques mais aussi avec de la musique qui passe en boîte ! Ca correspond à ma conception de ce sport afin de l'ouvrir à tous les publics. 


 

A découvrir dès l’automne 2015 à l’occasion du Skate America puis au premier semestre 2016 pour les championnats d’Europe (Bratislava, Slovaquie) et du monde (Boston, Etats-Unis). Une saison 2015/2016 décisive dans l’esprit de Florent Amodio : il s’interrogera clairement sur la suite de sa carrière s’il n’obtient pas de gros résultats.

Découvrez la playlist de Florent Amodio pour Mouv'

 


 

Par Nour-Eddine Zidane (interview) et Farida Nouar (mixage)

Commentaires