La mort d'un atoll ?

Allô la Planète Lundi 03 novembre 2014

Réécoute
La mort d'un atoll ?
A Tetiaroa, quelques irréductibles amoureux de la Polynésie se battent pour sauver l'atoll de l'impact environnemental dû à la construction de l’hôtel Brando. En pleine réserve de faune et de flore protégée, évidemment. Quelle époque formidable, hein ?!

La beauté de Tetiaora dépasse tous mes mots. On peut affirmer que l’île porte l’empreinte des mers du Sud.  Marlon Brando


 

C'est en 1960 à l'occasion du tournage du film Les révoltés du Bounty que Marlon Brando découvrit l'atoll de Tetiaroa. Quelques années plus tard, il acheta les lieux pour 270 000 dollars. Il y vivra jusqu'en 1990.

Propriété des héritiers de Marlon Brando, Tetiaroa s'oriente ensuite vers la réalisation de projets touristiques. Le petit hôtel rudimentaire (5 chambres, pas d'électricité, un filet d'eau, des moustiques, aucun traitement des déchets) est aujourd'hui fermé, mais des travaux pharaoniques sur la barrière du récif ont provoqué des controverses quant à la destruction de l'écosystème naturel et fragile de l'atoll.

Le 1er juillet 2014, a ouvert la version grand luxe de l'Hotel Brando, loin de la philosophie initiale des lieux et au prix fort.

 

A lire pour se tenir informé sur l'avenir de Tetiaroa, The Brando-Apocalypse Now, la page tenue par Teiki Pambrun

ainsi que le site du journaliste Julien Gué, "Tahiti, ses îles et autres bouts du monde".

 

Le CANAL 24/24  :  CLIQUEZ ICI !

 

 

 

Commentaires