La love-story entre deux stars de Vine vire au viol

L'actualité numérique Vendredi 23 mai 2014

Réécoute
La love-story entre deux stars de Vine vire au viol
Le magazine américain Rolling Stone vient de publier un article incroyable sur la descente aux enfers de deux stars de Vine, Jessi Smiles et Curtis Lepore.

Chaque réseau social qui connaît le succès a en général ses stars, des micro-célébrités ignorées du grand public mais qui bénéficient d’une aura inimaginable dans leur milieu naturel. Sur YouTube, en France, on a Norman, Hugo ou Cyprien, qui avant de connaître la vraie célébrité, celle des plateaux télé, étaient déjà des idoles pour les ados.

Sur Vine, c’est la même chose. Le game est dominé par une petite oligarchie de starlettes de la vidéo de 6 secondes, qui ont des millions de followers, qui ont des agents et qui font de plus en plus du placement de produits pendant la demi-seconde qu’il leur reste dans le montage de leur séquence.

Le magazine américain Rolling Stone vient de publier un article incroyable sur la descente aux enfers de deux stars de Vine, Jessi Smiles et Curtis Lepore. Planant tellement haut au sommet de leur discipline, les deux vidéastes amateurs n’avaient d’autre choix que de se mettre ensemble, tels Justin Bieber et Selena Gomez.

 

Mais l’histoire a viré au drame : aujourd’hui, Curtis Lepore est accusé de viol par Jessi Smiles.

La love-story avait commencé sur Vine, évidemment. Après quelques échanges de commentaires, bien normaux entre stars du réseau, ils ont commencé à échanger en privé, et à mettre en scène leur début d’idylle.

"CURTIS EST À MOI"

Curtis chante "I can be your hero, baby” d’Enrique Iglesias pour sa belle. Ce que n’apprécient que modérément ses fans: “CURTIS EST À MOI” implore en caps lock une jeune admiratrice dans les commentaires.

Curtis habite à Los Angeles, Jessi à New-York, reste maintenant à se rencontrer. Curtis annonce dans une vidéo que le date tant attendue aura lieu le 4 août à 15h à Washington Square Park à New York.

Collab, l’agence qui gère tous les deux leurs intérêts, prend l’affaire très au sérieux et veut faire de cette rencontre un événement historique à l’échelle de Vine. Ils ont interdiction formelle de se rencontrer avant la date prévue. Bien sûr, les deux protagonistes sont payés pour le "date", aussi organisé qu’un match de catch.

À la date prévue, des milliers de fans sont présents à Washington Square Park. Ils s’embrassent direct sur la bouche, dans une clameur indescriptible.

 

Leur rencontre devient le symbole de ces amours adolescents sur Internet, de cette génération pour qui le flirt en ligne est tout aussi normal que la séduction à l’ancienne, dans la vraie vie.

En coulisses, le conte de fées ne se passe pas aussi bien que les Vines du nouveau couple le laissent penser. Curtis est amoureux; Jessi préférerait qu’il reste un ami. Curtis lui reproche de s’être servi de leur histoire pour gagner des followers. Jessi le largue, mais quelques jours plus tard, ils se réconcilient. À la faveur d’un Vine, bien évidemment.

Et là, c’est le drame. Jessi s’endort parce qu’elle ne se sent pas très bien. Elle est réveillée par Curtis, qui, selon les dires de la jeune fille, la viole.

TMZ sort l'affaire

Curtis est arrêté quelque jours plus tard par la police californienne et est envoyé en prison. Ses fans ne seront pas mis au courant, l'arrestation pour viol ne rentrant pas dans le storytelling prévu. C’est TMZ, le célèbre site américain de ragots people, qui sortira l’affaire quelques mois plus tard.

Curtis ne se démonte pas et accuse, sur Twitter, Jessi de tenter un “second coup de pub”, en référence à leur première rencontre à New York.

 

 

Dans la logique des stars du Vine, où les histoires d’amour sont gérées par des agents, un viol n’est qu’un épisode de plus dans une longue série de mini-vidéos. Pendant ce temps, sur Twitter, la #TeamJessi et #TeamCurtis s’affrontent avec une violence digne des combats entre Beliebers et Directioners.

Curtis s’en tirera par un arrangement avec la justice américaine, en plaidant coupable pour une agression non sexuelle. Il a aujourd’hui 4,8 millions de followers, et poste encore une vidéo par jour.

Vincent Glad.

 


 

 

> Retrouvez toute l'actualité numérique

> Abonnez vous aux podcasts : RSS et iTunes

Commentaires