La leçon de S(tyle) : les casquettes de Res

la leçon de S(tyle) (2015-2016) Mercredi 25 novembre 2015

Réécoute
La leçon de S(tyle) : les casquettes de Res
RES l’a porte toujours, il ne s’en sépare jamais - sauf quand il a un micro autour du crâne lors de ces manifs anti-corrida - on parle bien sûr du couvre-chef hip hop par excellence, la casquette.

L’héritière du fameux képi du XIX siècle que portaient les chauffeurs, les chef de train et les militaires. Aujourd'hui, c’est le football américain, le baseball et la NBA qui se sont accaparés ce couvre-chef avec une visière et ce sont ces deux industries sportives qui dictent les tendances en terme de casquette.

La casquette de l'équipe de Football Américain, les Raiders d'Ockland 

Les règles

Snapback ou strapback, on ne choisit pas sa casquette au hasard. Si elle a un logo d’équipe, elle doit signifier quelque chose pour vous. Par exemple, j’ai des casquettes NYC parce que j’adore cette ville. J’ai des casquettes avec un logo de Taureau non pas parce que je suis un anti-corrida, mais parce que je suis un grand fan de Michael Jordan et ainsi de suite… bon en vrai peu importe l'équipe aujourd'hui on a le choix.

 

Le secret, c’est d’accorder ses vêtements soit la calotte soit la visière. Le must pour moi, c’est d’accorder sa casquette avec ces chaussures, là ça veut dire qu’on a atteint un cap. Par exemple, si la visière est avec un imprimé liberty, tu te trouves une paire en liberté. En tout cas pas de all-over sinon c’est compliqué…

Enfin, il n'y a que deux manières de porter sa casquettes.  Soit la visière est à l’avant, c’est normal, au départ elle sert à protéger du soleil... Soit vous l’a portez à l’envers avec la sangle sur votre front mais là ça veut dire que vous êtes HIP HOP … Pensez donc à RES. Pour les filles, si vous avez les cheveux long : faites vous gardez vos cheveux lâchés ou faites-vous une tresse ou une queue de cheval et ajustez votre casquette en conséquence. Quoiqu'il en soit pas de casquettes sur le côté.

On ne dirait pas comme ça mais porter une casquette ne s'improvise pas.


Crédit photo : Jérôme Thomas

 

Commentaires