La jeunesse qui crève la dalle

le Reportage de la Rédaction Lundi 17 mars 2014

Réécoute
Dernières diffusions
La jeunesse qui crève la dalle
Dans "Les Affamés", Léa Frédeval dresse le portrait d'une génération qui navigue de stages en contrats courts. Une jeunesse qui a faim de réussite et refuse de se faire enfermer dans le cercle de la précarité. Drôle et sans pathos.

Elle refuse de se présenter comme une porte-parole de sa génération, mais en racontant son quotidien, Léa Frédeval, 23 ans et en galère financière permanente, semble évoquer le combat d'une très grande partie de la jeunesse française d'aujourd'hui.

On a de gros obstacles sur notre chemin, et la société ne nous aide pas à nous construire et envisager un avenir lumineux mais on se bouge et on y va quand même.


 

Les affamés ; chronique d'une jeunesse qui ne lâche rien dresse le portrait d'une jeunesse précocément fatiguée, qui s'accroche à ce qu'elle peut dans une société en crise. Les stages en entreprise, les petits jobs mal pays, les familles recomposées, les soirées bitures et les réseaux sociaux.


Fraîchement diplômée d'une licence info-com, Léa navigue entre baby-sittings (quatre en ce moment) et jobs d'épicière. Dans son livre, elle raconte avoir cumulé 19 mois de stage pendant la durée de ses études. Léa croit assez peu aux bénéfices de la loi sur l'encadrement des stages, votée le mois dernier.

    
De cette précarité subie, Léa évoque "la peur du manque de biff", les fins ou même les débuts de mois difficiles qui s'imposent à cette génération précaire.

Pour nous, l'argent n'est pas un tabou : on n'en a pas.



Léa Frédeval refuse de porter l'étendard de la génération Y. Pourtant, dans son livre, c'est le "nous" qui prédomine. Le nous d'une jeunesse enlisée dans une société "gérontocrate", où le bien-être des jeunes se réduit souvent à des arguments marketing ou électoraux. Pas question malgré tout de jeter la pierre aux aînés.

Je ne cherche pas à opposer les générations. Ce que l'on vit aujourd'hui n'est pas mieux ou moins bien qu'avant. C'est juste différent.



Les affamés ; chronique d'une jeunesse qui ne lâche rien
,
par Léa Frédeval éd. Bayard. 

Mise en page : Sébastien Sabiron

La jeunesse décrite par Léa Frédeval rappelle les conclusions de Génération Quoi ?, la grande enquête menée auprès des 18-34 ans. Reportage ici.



Les choix actu du Mouv', c'est tous les jours dans le Reportage de la Rédaction

Et abonnez-vous au podcast RSS et iTunes

Commentaires