La jeunesse en colère à Ferguson

le Reportage de la Rédaction Mercredi 26 novembre 2014

Réécoute
Dernières diffusions
La jeunesse en colère à Ferguson
Après le non lieu et l'abandon des poursuites judiciaires contre le policier blanc qui a tué Michael Brown, il y a trois mois, plusieurs milliers de personnes sont descendues dans les rues de plusieurs villes américaines : Denver, New-York, Dallas, Los Angeles, Seattle... Tout est parti de Ferguson, dans le Missouri, où l'adolescent noir a été abattu.

Scènes de violences à Ferguson. La nuit suivant l'annonce de l'abandon des poursuites, des manifestants ont lancé des pierres sur les policiers, des commerces et des immeubles ont été incendiés, des coups de feu ont été tirés. Pas de victime mais une colère très présente de la population qui ne comprend pas la décision de la justice américaine de ne pas poursuivre le policier qui a abattu Michael Brown de plusieurs balles.

 

Mardi, la nuit plus calme à Ferguson. La présence policière a été renforcée, explique Frédéric Carbonne, correspondant de Radio France aux Etats-Unis. Le gouverneur du Missouri avait demandé un renfort de la Garde Nationale. Les forces de l'ordre était notamment massées autour du poste de police de la ville, là où avaient éclaté les premières violences, la veille.

Maintenant, que faire ?


Pendant plus de trois mois, la décision du Grand Jury était attendue. Maintenant qu'elle est tombée, que faire? "Pourquoi se bat-on ?", se demandent les manifestants. La jeunesse semble s'être réveillée. Tous les jours, des cortèges, des manifestations sont organisées. Des mouvements de désobéissance civile se sont également formés.

A partir du 1er décembre, une commission doit réfléchir à l'avenir des rapports entre la police, la justice et les jeunes. Dans cette commission, un seul jeune sera présent.

 

 


 

Les choix actu du Mouv', c'est tous les jours dans le Reportage de la Rédaction

Et abonnez-vous au podcast RSS et iTunes

Photo de couverture : rassemblement de commémoration à Montréal Cc FlickR Gerry Lauzon

Reportage : Frédéric Carbonne


Commentaires