La Grande Guerre mesure 7 mètres, selon Joe Sacco

Bande Dessinée Mardi 15 avril 2014

Réécoute
Dernières diffusions
La guerre de 14 racontée en 7 mètres
Le journaliste américain Joe Sacco s'éloigne des modèles de la BD classique pour raconter la bataille de la Somme en une longue fresque de sept mètres, publiée en accordéon par Futuropolis. Un exercice brillamment réussi.

 

"Un ovni ?", nous répond Alain David, l'éditeur français de Joe Sacco chez Futuropolis. "Oui mais ça n'est pas nouveau. Quand j'ai publié son Palestine (en 1996), c'était déjà un ovni : il n'y avait quasiment pas de BD de reportage documentaire à l'époque. C'est une question d'habitude." Certes, l'Américain a le chic pour nous étonner. Il n'en reste pas moins que la fresque monumentale qu'il nous propose aujourd'hui bouleverse tous les codes de l'édition.

 

Aperçu de "La Grande Guerre" par Joe Sacco, chez Futuropolis / YouTube Librairie Le Tome 47

 

Dans La Grande Guerre, le premier jour de la bataille de la Somme, il nous raconte heure par heure la journée du 1er juillet 1916, qui a vu mourir des milliers d'hommes, massacrés entre deux tranchées. Aucun texte mais un immense dessin, ultra-précis, ultra-documenté, riche d'un travail de recherches de plusieurs jours aux Archives photographiques de l'Imperial War Museum de Londres.

Joe Sacco, journaliste et auteur de BD, Cc FlickR The Nerd Patrol

 

L'ouvrage, publié en accordéon, se déplie jusqu'à mesurer plus de sept mètres de long. La lecture démarre à gauche de la fresque. Nous sommes au milieu de l'après-midi, les généraux préparent la bataille, au calme, depuis leurs QG, à l'arrière de la ligne de front. Déplacez-vous sur la droite, et tous les 30cm, une heure passe. Sept mètres plus loin, vous aurez tout vécu : les soldats allemands zigouillés par les mitrailleurs allemands, les blessés abandonnés sur le champ de bataille, les brancards circulant jusqu'à des hôpitaux de campagne surchargés... L'horreur de la guerre.

 

L'exercice (inspiré du travail de Matteo Pericoli sur Manhattan) est relevé haut la main. Parmi les palettes entières de publications éditées sur le sujet en cette année de commémoration, on tient sans doute là l'un des travaux les plus intéressants. Le seul bémol, c'est peut-être son prix (25€), un peu cher pour un livre rapidement lu. On peut se consoler en parcourant le beau texte explicatif de l'historien Adam Hochschild qui accompagne la frise.

 

> Abonnez vous aux podcasts, RSS et iTunes.

> Toutes les chroniques BD.

 


 

Illustration de couverture : détail de La Grande Guerre, par Joe Sacco, chez Futuropolis

Critique : Augustin Arrivé

 

Commentaires