La Gamescom, plus grand salon de jeu vidéo d'Europe

La Pop au carré Vendredi 15 août 2014

Réécoute
La Gamescom, plus grand salon de jeu vidéo d'Europe
Cinq ans après son déménagement à Cologne, en Allemagne, la Gamescom s'est imposé comme le salon de jeu vidéo le plus important d'Europe. Le second plus grand du monde après l'E3, mais contrairement au rendez-vous californien, celui-ci est accessible au public.

 

La Gamescom, c'est un peu Las Vegas en Rhénanie-du-Nord, surtout quand Stéphane Vallet, le directeur marketing des studios Wargaming.net en Europe, décrit son stand:

On va distribuer plus de 14.000 sacs sur la semaine, et des goodies. Et puis on a des shows avec des danseuses, des aquariums dans lequel il y aura des démonstrations de natation synchronisée, et ce jeudi soir on a célébré tout ça avec une très grosse soirée et un concert du groupe Justice.


 

"World of Warships", dernier né des studios, présenté cette semaine à la Gamescom © Wargaming


Le salon allemand du jeu vidéo est devenu en cinq ans à peine la référence des gamers en Europe. Et même un leader dans le monde entier, puisque l'E3 de Los Angeles, seul rendez-vous à rivaliser dans ce domaine, est réservé aux professionnels. Wargaming.net a donc choisi Cologne pour présenter son nouveau jeu, World of Warships, adaptation navale des batailles militaires qui ont fait le succès de la marque (100 millions de comptes de jeu ont été créés sur les deux précédents titres, World of Tanks et World of Warplanes). Les visiteurs disposent de 70 ordinateurs pour tester la bête jusqu'à dimanche.

 

Le stand de Wargaming, l'an dernier déjà à la Gamescom de Cologne © Wargaming.net, 2013

 

Il s'agit de se faire voir, de se démarquer, au milieu des 635 entreprises représentées. Avec 340.000 visiteurs l'an dernier, un poil de tape-à-l'oeil n'est pas forcément inutile et peut rapporter gros. Il faut appâter le public, et si on peut également enrichir son carnet d'adresses, c'est un bonus bienvenu. "C'est l'occasion de rédoudre un tas de problématiques liées au business", reconnaît Jean-Maxime Moris, directeur créatif chez Dontnod Entertainment.

Ce studio français n'a encore qu'un seul jeu à son catalogue, l'action-aventure Remember Me (400.000 exemplaires vendus d'après VGChartz), mais c'est ici qu'il avait été présenté en avant-première en 2012. C'est ici encore que Dontnod a choisi d'annoncer cette année son nouveau projet : Life is Strange, un jeu d'aventures sur fond de voyages dans le temps, développé en partenariat avec Square Enix.

 

Est-ce le début ? Avons déjà été ici avant ? C'est sur, la vie est étrange...

Pour Jean-Maxime Moris, c'est dans ces salons que ce genre d'annonces a le plus d'impact : 

On trouve à la Gamescom des développeurs qui démarchent des éditeurs, des prestataires qui viennent montrer leurs technologies.


 

Même les Américains ou les Japonais réservent des informations pour ce grand rendez-vous européen. Les équipes de Sony ont balancé des teasers la semaine dernière uniquement pour prévenir de leur présence:

 

Les gamers américains vont attendre jusqu'à dimanche les annonces venant de Cologne. Impossible de prévoir tout ce qui en sortira : le monde des jeux vidéo est toujours entouré d'un voile de mystère.

 


 

Chaque jour le Mouv' met la Pop au carré, reportages à écouter par ici.

Et abonnez-vous au podcast RSS et iTunes.

Reportage : Augustin Arrivé et Agathe Mahuet

Photo de couverture : capture d'écran YouTube vidéo récap Gamescom 2013 © Mygamescom

 

Commentaires