La fumette menace l'environnement

Pendant ce temps, à Vera Cruz (old) Lundi 30 septembre 2013

Réécoute
La fumette menace l'environnement
Sur les paquets de clopes, on est averti des risques du tabac pour la santé. Mais les fumeurs de beuh, de leur côté, sont-ils prévenus des dangers de la marijuana pour l'environnement ? Le fléau menace les terres californiennes.

 

Coralie Garandeau est allée respirer à plein poumons le bon air de la Californie. Son reportage est à écouter en cliquant ci-dessus.

Vous aviez voyagé cet été avec nous jusqu'au Colorado, où la marijuana vient d'être légalisée. En Californie, ce n'est pas encore le cas, la population s'y est opposée par referendum en 2010 (non à 56%). Là-bas, seul son usage thérapeutique est autorisé. Ca suffit à développer une culture industrielle de la plante médicinale. Les plants de cannabis recouvrent des parcelles de plusieurs dizaines d'hectares.

 

Un agent de la lutte contre le narco-trafic, au milieu du triangle d'émeraude, en Californie

 

Vous pourrez les admirer en survolant "le triangle d'émeraude", une vaste zone boisée, grande comme la Bretagne, dans le Nord de l'Etat. D'immenses serres sont dispersées au milieu des forêts. Le problème qu'avec l'avancée de ces plantations, la nature originelle part en fumée. "Le niveau des rivières ne cesse de diminuer", s'inquiète Scott Brown, officier d'état en charge de la faune et de la flore locales. "Les saumons risquent de manquer d'eau."

 

Camionnette vendant de la marijuana thérapeutique, près de San Francisco

 

Sans entrer dans les détails scientifiques, il faut savoir qu'un plant de marijuana consomme énormément d'eau, quarante-cinq litres par jour exactement. Et l'utilisation d'engrais et d'insecticides détruit l'écosystème. Ce fléau n'est pas propre à la beuh mais c'est la beuh qui l'a fait apparaître ici. La région vivait jusque là de l'exploitation des ranches et de quelques scieries presque inoffensives.

 

 

Commentaires