La folle BD façon Queneau

La Pop au carré Mardi 25 mars 2014

Réécoute
La folle BD à la Queneau
Un cheminement de onze ans pour un résultat déroutant : "Une affaire de caractères", BD parue chez Delcourt, est impeccablement réussie. Un pléonasme que nous excusera l'auteur, François Ayroles, passionné par les jeux de linguistique.

 

Il y a les jeux de français simplissimes. Par exemple, chercher des palindromes : kayak, radar. Et puis il y a les jeux de français plus poussés. Dans Une affaire de caractères, François Ayroles s'amuse à imposer à certains personnages des monovocalismes : Agatha ne s'exprime qu'avec des mots ne comprenant aucune autre voyelle que le A. D'autres, amateurs de scrabble, ne parlent dans cet album qu'à partir d'anagrammes.

 

Georges Perec, caricaturé en écrivain muet © Delcourt, 2014

 

J'en passe et des plus farfelus. L'intrigue (une enquête policière dans un village d'écrivains) importe finalement moins que l'exercice de style. Et celui-là est une merveille inclassable. Dix lectures ne suffiraient à repérer toutes les astuces cachées dans les détails. Il aura fallu onze ans à François Ayroles pour boucler l'album. "Je pense qu'il y a plusieurs niveaux de lectures. On peut le lire tout simplement, mais si on devine les quelques références, ça ajoute du plaisir et du sens."

 

Tout commence par un accident routier sur un carrefour en Y  © Delcourt, 2014

 

François Ayroles en visite au Mouv'

 

L'artiste est membre (avec Lewis Trondheim ou Lécroart) de l'OuBaPo, un groupe d'auteurs de BD amateurs de ce genre de jeux. Ils écrivent et dessinent volontairement sous contrainte. Lui s'était lancé le défi, il y a quelque années, de résumer A la recherche du temps perdu en une seule planche. Ca avait donné ça.

L'OuBaPo est un dérivé de l'OuLiPo, fondé dans les années '60 par Raymond Queneau et François Le Lionnais. C'est ainsi que Georges Perec écrivit le roman La disparition sans jamais utiliser la lettre E. Cette Affaire de caractères est un hommage à leur travail. On y retrouve le visage de Perec derrière les traits d'un écrivain qui s'apprête à disparaître. Vous croiserez aussi des figures populaires : Séraphin Lampion, tout droit sorti d'un album de Tintin, ou Edgar P. Jacobs, le créateur de Blake et Mortimer.

 

 

Après onze ans de travail, le voir terminé, ça laisse une sorte de vide. C'est pour ça que je veux repartir sur un projet totalement différent. J'ai besoin de me régénérer en partant sur d'autres bases. Une BD plus improvisée, que l'on attendra en relisant celle-ci. Il reste certainement encore des mystères dans les coins de cases.

 

Retrouvez Une affaire de caractères sur le site officiel des éditions Delcourt.

Toute l'actu de la bande dessinée, c'est sur lemouv.fr.

 


 

Illustration de couverture : extrait d'Une affaire de caractères, de Fr. Ayroles © Delcourt, 2014

Critique et mise en page : Augustin Arrivé

Chaque jour le Mouv' met la Pop au carré, reportages à écouter par ici.

Et abonnez-vous au podcast RSS et iTunes.

 

Commentaires