La Corée du Sud invente le concert d'hologrammes

La Pop au carré Mardi 15 juillet 2014

Réécoute
La Corée du Sud invente le concert d'hologrammes
Votre groupe de K-pop préféré n'a pas prévu de jouer près de chez vous cet été ? Pas de problème : à la place, vous pourrez peut-être aller écouter les hologrammes de ses membres. Pour l'instant, les Sud-coréens sont encore circonspects.

 

Ce soir-là, à Séoul, le public était venu écouter Psy, le célèbre interprète de Gangnam Style. Mais aussi les groupes 2NE1 ou Bigbang, autres grands noms en Corée du Sud. Pour réunir un tel casting sur une seule date, l'opérateur téléphonique KT, organisateur du concert, ne s'est pas embêté : il a fait appel à des hologrammes. Celui de Psy, notamment, est assez troublant :

 

Précédent concert d'un hologramme de Psy au siège du label YG Entertainment à Séoul en 2013

 

Pour parachever le tout, des cris enthousiastes prétendument venus du public ont été enregistrés et plaqués sur la bande son pour mettre davantage d'ambiance. Quitte à tricher, autant le faire jusqu'au bout. Des fans de Bigbang se sont déplacés spécialement depuis le Japon pour assister à la soirée. "Chez nous, il n'y a pas de spectacles d'hologrammes." Sur scène, le faux Psy s'adresse justement à eux :

Alors ? Ca fait quoi de découvrir une technologie de l'extrême ? C'est comme en vrai ?


 

Evidemment, il se moque totalement de leurs réponses puisqu'il n'existe pas. Sophia, 16 ans, se dit pourtant impressionnée. "C'est la technologie du XXIe siècle !" Bon, elle précise aussi que ça lui a donné mal à la tête, il y a sans doute quelques réglages à faire. Un autre spectateur confirme : "Au début c'était un peu ridicule. Mais finalement, le concert était bien mieux que prévu."

 

Prestation des hologrammes du groupe 2NE1 lors d'un festival de K-pop à Londres en 2013

 

"Nous prévoyons d'ouvrir deux autres salles comme celle-ci", annonce la direction marketing de KT. Les premières dates ont été un immense succès : 15.000 personnes sont déjà venues écouter ces chanteurs virtuels. La prochaine étape sera de faire chanter des hologrammes d'artistes morts. La société de téléphonie n'a pas de scrupules sur le sujet, et cite en exemple la récente prestation d'un Michael Jackson ressuscité sur la scène des Billboard Music Awards.

 

Que faire après le spectacle ? Pourquoi ne pas cloner votre chien ? En Corée du Sud, c'est possible aussi. La preuve par là.

Vous n'aimez pas les concerts d'hologrammes ? Essayez les concerts de robots. Par ici !

 


 

Chaque jour le Mouv' met la Pop au carré, reportages à écouter par ici.

Et abonnez-vous au podcast RSS et iTunes.

 


 

Photo de couverture : Cc FlickR Eva Rinaldi Celebrity and Live Photographer

Reportage : Frédéric Ojardias              Mise en page : Augustin Arrivé

 

Commentaires