La consommation de bière s'émousse en Belgique

Pendant ce temps, à Vera Cruz Mercredi 06 novembre 2013

Réécoute
La consommation de bière s'émousse en Belgique
C'est un séisme d'ampleur nationale : les belges boivent de moins en moins de bière. En quarante ans, la consommation est passée de 120 à 74 litres par an et par habitant. La fédération des Brasseurs Belges s'apprête à lancer la contre-offensive.

 

Par pure conscience professionnelle, Jérôme Jadot a descendu quelques choppes, mais son reportage est un modèle de sobriété. Cliquez ci-dessus pour écouter.

En Belgique elle est une institution, un socle, le ciment d'un peuple qui ne parle pas la même langue. On en boit de 7 à 77 ans, à table ou accoudé au zinc. Et pourtant dans le plat pays, le houblon a de moins en moins la cote depuis 25 ans. Selon la Fédération des Brasseurs Belges, la consommation a encore  baissé de 4% l'année dernière.

En moyenne, le belge boit 1,5 litres de moins chaque année. 1,5 litres, c'était justement la dose quotidienne prescrite pour étancher la soif, dans ce reportage de FR3 Lille il y a quarante ans. 

Si les belges biberonnent moins, c'est aussi parce qu'il privilégient la qualité à la quantité. La Pils (blonde de table) est délaissée au profit de la bière de dégustation. Conséquence logique d'une baisse de qualité de la bière ordinaire selon Jean Van Roye, brasseur bruxellois depuis quatre générations.

 

Jean Van Roye © Jérôme Jadot

 

 

Nos bières de très grande consommation ne sont plus ce qu'elles étaient il y a 30 ou 40 ans. Elles étaient plus houblonnées, brassées avec des céréales de très grande qualité. Elles avaient plus de goût. Aujourd'hui il faut faire au plus vite et au moins cher, d'où des produits de moindre qualité.


 

 

 

 

 

Autre explication : de plus en plus de belges troquent volontiers leur choppe contre un verre ballon, la consommation de vin est en constante augmentation. Les ventes de mousseux ont même explosé ces dernières années. Pour inverser la tendance, les professionnels s'apprêtent à lancer une campagne de pub qui jouera sur la fierté supposée des belges pour leur bière. 

Publicité début du XX ème siècle

Une consolation tout de même : les exportations se portent bien. Le ministre flamand Pascal Smet joue même les VRP au Brésil pour faire la promotion de la fête de la bière belge, du 8 au 17 novembre à Sao Paulo.

Reportage pour le Mouv' signé Jérôme Jadot.

Commentaires