La comédie musicale, c'est tendance !

Le 7-9 Lundi 02 décembre 2013

Réécoute
La comédie musicale monte sur scène
Cet hiver, les comédies musicales font le plein en France. Comment expliquer un tel succès ? Analyse d'un phénomène, avec Jean-Luc Choplin, directeur du Théâtre du Châtelet qui présente cette semaine My Fair Lady.


C'est une révolution. Longtemps jugé ringard, le musical à la française s'affirme comme un genre à succès. Il faut dire que l'arrivée de Jean-Luc Choplin au Châtelet et de Stage­ ­Entertainment à Mogador a changé la donne. Aujourd'hui, ces deux scènes manient les titres comme des tubes à succès. 

Le théatre du Chatelêt accueille de nouveau sur scène, à partir de jeudi et jusqu'au 1er janvier 2014, My Fair Lady. 

(Bande annonce de la célèbre comédie musicale de Lerner & Loewe mise en scène par Robert Carsen au Théâtre du Châtelet du 9 décembre 2010 au 2 janvier 2011)

 

En 2010, le public du Châtelet était tombé sous le charme d’Eliza Doolittle, la petite fleuriste de Covent Garden, dans la mise en scène imaginée par Robert Carsen pour ce chef-d’œuvre de Lerner & Loewe tiré de la piècePygmalion de George Bernard Shaw. Les fêtes de fin d’année offriront l’occasion de retrouver la jeune femme, essayant d’acquérir l’accent et les manières de l’aristocratie anglaise que le professeur Higgins tente de lui inculquer à la suite d’un pari avec son vieil ami le colonel Pickering. Le distingué linguiste et la jeune femme délurée finiront-ils par tomber dans les bras l’un de l’autre, comme dans tout musical classique ? 

Pour analyser le succès des comédies musicales en France, Thomas Rozec reçoit ce lundi dans les studios du Mouv' :

  • Jean-Luc Choplin, directeur du Théâtre du Chatelet. Il programme cette semaine la comédie musicale My Fair Lady.

 

Vous entrendrez aussi le reportage d'Augustin Arrivé de la rédaction du Mouv', à l'école professionnelle de comédie musicale, l' EPCM, à Paris

Retrouvez tous les jours la Matinale du Mouv', de 7h à 9h, présentée par Benoît Bouscarel, et laissez vos commentaires en direct sur Facebook et Twitter (@matmouv).

>Toutes les émissions sont disponibles par ici.

>Et abonnez-vous au podcast, RSS et I-tunes.

Commentaires