La chanson de séparation selon The Strokes

Bureau de vérification des paroles Lundi 14 juillet 2014

Réécoute
La chanson de séparation selon The Strokes
L’amour, l’amour, l’amour dans les paroles de chansons. Si on devait calculer le pourcentage de celles qui parlent d’amour, on approcherait certainement les 80 %. Retour sur "Last Nite", un des chefs d’œuvres du genre avec le groupe new new-yorkais The Strokes.

 

 

Last Nite, sur l’album Is this it en 2001 raconte un amour mais un amour contrarié, et oui c’est plus intéressant quand c’est compliqué.

Extrait des paroles

Last nite she said
La nuit dernière elle disait

Oh baby I feel so down
Oh bébé je me sens si mal

When you turn me off
quand tu m’ignores

When I feel left out
quand je me sens abandonnée

So I, I turned round
Alors, je m’en vais

Julian Casablancas nous parle de ce moment ou c’est fini entre deux personnes et où celle qui va être quittée tente sa dernière chance en faisant semblant de partir.
Une parade quoi.

La fille dans cette chanson déprime et se sent seule alors elle prend la porte pour qu’on lui dise mais non ne pars pas !

La porte se ferme, la voilà dehors.

Well I've been in town for just about fifteen minutes now
et bien je suis en ville depuis juste un quart d’heure maintenant

And baby I feel so down
et bébé je me sens si mal

And I don't know why
et je sais pas pourquoi

I've been walking for miles
j’ai marché des kilomètres

La tactique du départ n’a pas fonctionné, on peut imaginer qu’elle est revenue et que le problème n’est pas réglé, il y a toujours un malaise.

Les paroles de Julian Casablancas tranchent dans le vif, dans les mensonges et les faux semblants. En 3 minutes et 15 secondes, on suit toutes les étapes d’une séparation.
On est au cœur du mystère d’une relation. Pourquoi à un moment donné, ca ne va plus dans un couple ? On ne saura jamais, c’est le message du refrain.

Oh people they don't understand
Oh les gens ne comprendront pas

No girlfriends they don't understand
Aucune petite amie ne pourra comprendre

In spaceships they won't understand
Les martiens non plus ne comprennent pas ca

And me I ain't ever gonna understand
et moi non plus je ne comprendrais jamais

Comme ca c’est clair, pas la peine de courir après des réponses dans une relation amoureuse. Last night dit en chantant et en rythme : quand on aime, ca commence et puis ca finit, il faut pas chercher à comprendre, parce que même sur une autre planète, il n’y aura pas de solution.

Arnaud Jamin


 

Toutes les chroniques

Abonnez-vous au podcast, RSS et iTunes

 

Commentaires