La balle au bond

Les revues de presse Vendredi 14 juin 2013

Réécoute
Dernières diffusions
La balle au bond
Bretagne, ô ma Patrie, comment affronter le douloureux échec vécu par ton éternel Stade Brestois ? D'accord, y a encore pléthore de clubs bretons en Ligue 1, mais ça compte pas.

 

Soyons honnêtes, mes petits chats, le foot je n'y connais pas grand chose. Certes, mon estimé Papa fut l'un des grands espoirs du glorieux Stade Lesnevien à l'aube des années 70, mais rien n'y fait, je suis d'une ignorance crasse lorsqu'on en vient à aborder la chose. Cela dit, mon coeur d'épouvantable chauvin breton bat tout de même pour un club: le Stade Brestois. C'est par pur atavisme, je le reconnais tout à fait, mais c'est comme ça, me jugez pas, c'est génétique.

C'EST BEAU, BORDEL, C'EST BEAU.

 

Du coup, ratrappé par mes chromosomes finistériens, je n'ai rien trouvé de mieux à faire ce matin que de me répandre sur la douleur que m'inspire la descente du Stat' en Ligue 2. Honnêtement, je m'en contre-cogne, mais le souvenir terrible des matchs de jadis contre Louhans-Cuiseaux me hante. Personne n'a envie de revivre ça. Bon, tout n'est pas si sombre, certes le club doit serrer au max les cordons de sa bourse, mais Sir Alex, le vrai, est revenu. Tout va bien se passer.

Cet homme est d'une élégance, en plus, rien ne l'arrête.

 

Sinon, l'Iran vote aujourd'hui sous les yeux du monde entier, il y a notamment un super portrait d'Ahmadinejad dans Le Monde, la fin des aventures iraniennes de Bernard Chambaz dans L'Huma et plein d'autres papiers. Outre ce sujet, les Skins ne décollent pas des Unes : ils sont chez Libé et sur Rue89 ce matin. Youhou.

 

Thomas Rozec

Retrouvez toutes les revues de presse

> Abonnez-vous au podcast, RSS et iTunes 

Commentaires