L'orgasme vaginal, cette arnaque

Rien à voir Jeudi 09 octobre 2014

Réécoute
L'orgasme vaginal, cette arnaque
L'orgasme vaginal, tout comme l'orgasme clitoridien, n'existerait pas. Et c'est la bonne nouvelle du jour.

 

Ce matin, c’est pas très compliqué, je ne crois plus en rien.

C'est à dire que je savais déjà que la vie était une grosse carotte, je sais désormais que la vie est une grosse carotte au caca.

 

Je dis ça parce que cette semaine, plusieurs révélations ont ébranlé le peu de foi qui me restait en l’être humain, en la science et en TF1. Je m’explique.

Le faux révérend était un vrai pédophile

Il y a deux jours, on apprenait grâce au site américain TMZ que l'acteur Stephen Collins faisait actuellement l'objet d'une enquête dans le cadre d'une affaire pédophilie. Stephen Collins, ça ne vous dit surement rien, comme ça, mais c'est l'acteur qui incarnait le père de famille et le révérend Camden dans la série 7 à la maison, diffusée sur TF1 à partir de 1999.

 

Cette série racontait le quotidien d'une famille ultra-protestante, ultra-pieuse, ultra-chiante menant une vie ultra-protestante, ultra-pieuse et ultra-chiante dans une gentille bourgade américaine protestante, pieuse et chiante. C'est le pitch en gros.. Et pour vous donner une idée du degré d'austérité de la série, la famille Ingalls a coté de la famille Camden, c'est une bande de troskystes satanistes et sodomites.

On comprend donc pourquoi l'Amérique ultra-conservatrice a été choquée par ces révélations.

Princesse Sarah était négationniste

C'est un peu comme si on annonçait aux adhérents de la Manif pour Tous que leur leader, Ludovine de la Rochère, entretenait une relation privilégiée et néanmoins non consentie avec son labrador. De mon côté, j'attends à tout moment que l'on m'annonce que Princesse Sarah était négationniste et que Dawson séquestrait les vieilles dames.

 

J'ai également perdu foi en l'humanité parce que j'ai appris hier, que les ventes du Suicide français, le livre d'Eric Zemmour, avait dépassé celles du livre de Valérie Trierweiler Merci pour ce moment, lui même record des ventes. Il s'en vendrait plus de 5 000 exemplaires par jour.

Je ne juge évidemment pas les lecteurs d'Eric Zemmour hein. C'est pas mon genre. Simplement, vous vous arrangerez avec Satan quand vous serez dans les gorges de l'enfer. Avec le révérend Camden.

L'orgasme vaginal, cette arnaque

Et enfin, toutes mes certitudes ont été totalement ébranlées quand j'ai appris, grâce à divers articles, que l'orgasme vaginal n'existait pas. C'est très sérieux, c'est même scientifique. Ce sont les résultats d'une étude, publiée dans la revue Clinical Anatomy, qui conclut que ni l'orgasme vaginal ni l'orgasme clitorien n'existent.

En réalité, et pour simplifier, pour parvenir à l'orgasme, le clitoris a besoin du vagin, et le vagin a besoin du clitoris. Chaque partie doit être stimulée. Sinon, pas d'orgasme.

Et tout compte fait, en y refléchissant bien, les résultats de cette étude sont finalement assez réjouissants en ce qu'ils prouvent que l'orgasme féminin est complexe, et que tout ne se résume pas à être "clitoridienne ou vaginale". 

L'autre bonne nouvelle, c'est que s'ils veulent être cohérents avec la réalité scientifique, les studios de cinéma vont devoir retourner tous les films dans lesquels les filles avaient des orgasmes spontanés et totalement délirants sur une selle de Vélib' ou dans un jean un peu serré.

Cette étude est d'autant plus bienvenue et salutaire que les chercheurs nous ont habitués à des études aux résultats autrement plus concons.

Et je vous propose, pour conclure cette chronique, de faire le point sur ce que les études portant sur la sexualité et le couple ont tenté de nous faire avaler

 

 

 

 


 

> Retrouvez toutes les chroniques Rien à voir

> Abonnez-vous au podcast, RSS et iTunes

 

Commentaires