L'intifada des enfants

Pendant ce temps, à Vera Cruz (old) Mardi 18 novembre 2014

Réécoute
L'intifada des enfants
Depuis cinq mois, les quartiers arabes de Jérusalem Est sont secoués par de violentes émeutes. Au moins dix Palestiniens sont déjà morts, dont un ado de 14 ans, tué d'une balle en caoutchouc. Sur les mille personnes interpellées par la police, la moitié sont des mineures.

 

Un tir de feu d'artifice suivi d'un tir de gaz lacrymogène. Un jeune garçon palestinien d'à peine 15 ans fait face à un policier israélien. Cette scène est devenue courante depuis près de cinq mois et le début des émeutes à Jérusalem Est. La ville, séparée entre Israël et Palestine, est devenu le lieu d'affrontements des deux communautés. Et les jeunes ont un rôle prépondérant dans ces batailles.

 

 

Si les ados interpellés ont moins de douze ans, la police est obligée de les relâcher. S'ils sont plus âgés, ils peuvent rester quelques jours voire quelques semaines en prison dans l'attente d'un procès. C'est le cas de l'un des enfants de cette mère de famille, condamné au mitard pendant plus d'un mois :

Les Israéliens ne traitent pas bien les gens. Ca ne fait qu'augmenter la haine de mon fils. Ils dit avoir été mis à l'isolement pendant plusieurs jours et empêché de dormir.


 

Et comme avec les adultes, les inégalités sont immenses entre les deux camps : il n'est pas rare qu'un jeune Palestinien écopent de plusieurs mois de taule pour avoir lancé une pierre, alors que les jeunes colons juifs semblent bénéficier d'un traitement plus clément. Récemment, l'un d'eux, poursuivi pour des jets de pierre contre des Palestiniens, a été rapidement relâché, simplement assigné à résidence.

 

Parce qu'il y a toujours un Vera Cruz à l'autre bout du monde, retrouvez l'ensemble de nos reportages en cliquant par  !

Et abonnez-vous au podcast, RRS et iTunes. 


Reportage : Sébastien Laugénie                 Edition : Augustin Arrivé

 

Commentaires