L'histoire d'un bisou...

Le Pitch de Jean-Matthieu Pernin Samedi 06 avril 2013

Réécoute
L'histoire d'un bisou ...
L'histoire de Bisou avec Anaïs Vanel, rédactrice en chef de ce nouveau féminin Pop puis, Jacques Rossiaud, historien du Moyen-Age nous contera les us et coutumes sexuels de cette époque !

 

Anaïs Vanel, rédactrice en chef de Bisou

La maison d'édition Delcourt lance un nouveau magazine féminin, Bisou.

Un bimestriel dont le premier numéro est paru le 4 avril 

 

Bisou est un féminin pop, frais et décomplexé. Sa force, c’est sa personnalité : un traitement libre, jeune et fun. Il propose un nouveau modèle : le féminin qui vend le rêve d’une jeune femme drôle, pas parfaite, parfois immature, mais curieuse de tout et attachante.

Bisou pose un œil amusé sur les dernières tendances, que ce soit en matière de mode, de culture, de beauté et de société.

Anaïs Vanel : Un stage chez Fluide Glacial va tout bouleverser. Elle s’aperçoit que la BD est un bon plan pour travailler au milieu de plein de mecs, et arrive avec un peu de forcing, à se faire embaucher comme éditrice free-lance. Habituée au café à 30 centimes et à faire le 0 pour sortir, elle reste chez Fluide, développe le label Fluide Glamour et lance un magazine du même nom. Elle transforme finalement le tout en Fluide.G et en devient la directrice éditoriale et rédactrice en chef. Elle squatte aussi chez Fluide Glacial en tant que rédactrice en chef adjointe et s’incruste au comité de rédaction en chef. Fin 2012, elle arrive aux Éditions Delcourt avec dans son cartable rose un projet de magazine, un label BD et son directeur artistique.

Bisou sur Facebook


Il était une fois la semaine d'Elodie Font

Chaque semaine, à la même heure, Elodie nous raconte comment elle a vécu l’actu de la semaine

 

Jacques Rossiaud pour "Sexualité au Moyen Age" aux Editions Jean-Paul Gisserot

 

En matière de sexualité, il existe des Moyen Ages et non un seul. Sur le fond commun d'une infériorisation de la femme plus ou moins marquée selon les milieux, les perceptions de la chair et de ses faiblesses, en un premier temps rigoureusement condamnées, évoluent, avec les comportements et les pratiques sociales.Le présent ouvrage s'efforce d'expliquer cette évolution des moeurs en ménageant leur place aux amours sodomitiques et homosexuelles progressivement rejetées dans l'ombre, mais partout discernables. 

Jacques Rossiaud est un historien du Moyen Âge, spécialiste, d'une part, de l'histoire de la sexualité, d'autre part, de l'histoire de la ville de Lyon et du Rhône. Il a été professeur à l'Université Lumière - Lyon 2.

 

Jour de lessive !

Une petite machine en séparant bien les couleurs des humeurs avec Anne Cazaubon !

 

 

(ré)écoutez toutes les émissions

 

Commentaires