L'énigme de l'Inconnue de la Seine

Un lien pour survivre Jeudi 01 mai 2014

Réécoute
L'énigme de l'Inconnue de la Seine
Le lien du jour est un visage. Une légende apparue il y a 150 ans.

Le lien du jour est un visage. Une légende apparue il y a 150 ans.

Vers 1880, la morgue est installée sur l'Île de la Cité, à Paris. Elle est l'un des spectacles les plus courus par les Parisiens. Un public de tout âge y défile, enfants compris.

L'énigme...

Un jour on repêche une jeune femme dans le Canal de l'Ourq. L'adolescente subjugue tous les témoins par sa beauté et surtout par le sourire étrange, énigmatique, qui s'est figé sur ses lèvres au moment du trépas.

La belle endormie intrigue. On cherche à savoir qui elle est. Les journaux évoquent la jeune femme, mais personne ne vient la réclamer. On la surnomme rapidement "L'inconnue de la Seine".

Le succès commercial du moulage

On réalise un masque mortuaire de la belle endormie: un masque en plâtre, comme il s'en faisait beaucoup à l'époque.

 

Un culte fou se développe autour de l'objet. C'est un véritable succès commercial à la fin du 19ème siècle. On retrouve bientôt l'inconnue de la Seine dans les intérieurs bourgeois et les chambres de jeunes filles.

Le mythe, de Rilke à "Sauvez Anne"

En 1902, Rilke observe le masque à Paris. Jules Supervielle lui dédie ensuite un conte.

Les surréalistes eux, s'amourachent littéralement de l'inconnue. En Norvège, le mannequin "Sauvez Anne", utilisé depuis les années 60 pour les examens de secourisme est modelé sur le visage de l'inconnue de la Seine.

 

Le lien du jour retrace la légende de la belle endormie.



 

> Retrouvez tous les liens pour survivre

> Abonnez-vous au podcast, RSS et iTunes

>  Suivre Aurélie Champagne sur Twitter

Illustration de couverture: capture d'écran

Commentaires