L'école du futur sera truffée de robots

Mouv' Futur (2015-2016) Mardi 24 mars 2015

Réécoute
L'école du futur sera truffée de robots
On a beaucoup parlé ces dernières semaines de la modernisation de l'école. Un grand plan sur le numérique sera même dévoilé par le ministère de l’éducation nationale dans les semaines à venir. Quoi qu'il en soit, cette école du tout numérique, l'école du futur, est déjà imaginée par des chercheurs de l’académie de Versailles. Ça s'appelle l'atelier Canopé. Un reportage par Arnaud Souque sur Mouv'.

La visite commence par une salle de classe un peu particulière, une salle digne d'un film de science fiction. L'élève est accueilli par un robot nommé Nao, c'est avec lui qu'il va faire son cours de maths ce matin. "Combien font quatre fois sept ?" demande Nao. Vingt-huit répond l'élève, qui est au passage félicité par le petit robot humanoïde.

 

La chèvre de Monsieur Seguin 

Un peu plus loin, d'autres enfants s'affairent, eux, à la dictée. Et là c'est avec des tablettes numériques que ça se passe. Chaque élève a sa tablette et un casque sur les oreilles. La dictée peut commencer. "Monsieur Seguin n'avait jamais connu de bonheur avec ses chèvres" dit une voix, celle du professeur, qui a au préalable enregistré la dictée sur un logiciel.

Hervé Perrot, chercheur à l'atelier Canopé, explique :

Chacun son rythme. Si un enfant veut revenir en arrière, il peut le faire en cliquant sur sa tablette. Il n'est plus dépendant de la diction du maître. 


 

Programmer les robots

Mais dans le futur, les enfants seront aussi amenés à utiliser les robots pour...les programmer. "Et ça commencera dès le CP avec un petit robot nommé Timio" explique Véronique Raze la directrice de l'atelier Canopé.

Timio, c'est une petite abeille sur roulettes, haute comme une pomme, pas plus grosse que la main, et les enfants devront la programmer pour qu'elle se déplace d'un point A à un point B. Imaginez la scène, un tapis de sol avec plusieurs cases, plusieurs dessins. D'un côté une fleur, de l'autre une ruche, et au milieu plusieurs obstacles.

Isabelle Perruchot, chercheuse à l'atelier Canopé, explique :

A l'enfant de programmer le petit robot grâce à des petits boutons pour qu'il aille de la fleur à la ruche. Et cet enseignement sera à l'avenir indispensable. Parce que les robots seront dans le futur de plus en plus nombreux et sophistiqués, et les enfants devront savoir s'en servir. Ils devront comprendre que c'est à eux de bien leur parler pour qu'ils exécutent les tâches pour lesquelles ils sont prévus.


 

Plus d'informations sur l'atelier Canopé à retrouver ici.

 


Photo d'illustration : Le robot Nao. Cc Creative Commons 

 

Commentaires