L'echec n'est pas une fatalité

Les engagés (2015-2016) Jeudi 27 août 2015

Réécoute
L'echec n'est pas une fatalité
Nous arrivons pas à pas à gagner du terrain sur le décrochage scolaire. Mais il y a urgence : 140 000 jeunes sortent, chaque année, du système scolaire sans qualification !

François-Afif Benthanane, fondateur de l’association Zup de Co

Depuis sa création, Zup de Co, avec le soutien de ses partenaires, agit pour favoriser la réussite scolaire du plus grand nombre. Sept ans que l’association œuvre sur le terrain pour stimuler des milliers de collégiens issus de familles défavorisées avec pour objectif de leur permettre d’obtenir le Brevet des Collèges, premier sésame de leur parcours scolaire.

Nous arrivons pas à pas à gagner du terrain sur le décrochage scolaire. Mais il y a urgence : 140 000 jeunes sortent, chaque année, du système scolaire sans qualification !

Notre action commence non pas quand le décrochage est constaté, mais bien en amont, au sein des classes, dès la sixième. Et s’il est pour nous un moment qui cristallise toutes les inégalités, c’est bien, chaque soir, pour les enfants, les devoirs à la maison. En effet, qu’en est-il quand 47 % des parents déclarent ne pas se sentir capables d’assister leur enfant sur toutes les matières ? Faute de moyens financiers, de disponibilité ou de capacité à aider leurs enfants à faire les devoirs, ces derniers se retrouvent seuls face à leurs difficultés.

Réconcilier ces élèves avec l’école et atténuer le sentiment d’impuissance que les parents peuvent ressentir sont deux enjeux majeurs qui nous animent. C’est pour y répondre que nous avons décidé d’intensifier le soutien apporté aux familles avec notre nouveau dispositif de devoirs vérifiés :
Chaque enfant doit pouvoir quitter son établissement, ses devoirs faits, et vérifiés par un tuteur.
70 % des parents y sont favorables !

Retrouvez toutes les infos sur le site Zup de Co et sur la page facebook

 


Crédit Photos : Zupdeco

Commentaires