L'armure Iron Man made in China qui énerve Marvel

Paye ton Projet Vendredi 20 décembre 2013

Réécoute
L'incroyable armure Iron Man made in China
Paye ton projet se penche sur des projets créatifs prometteurs ! Grâce aux plateformes de financement participatif, vous pouvez les soutenir, et on vous dit pourquoi. Aujourd'hui, focus sur une usine chinoise pas très réglo niveau copyright qui produit des répliques réalistes d'Iron Man. Marvel n'a pas du tout apprécié.

 

Le projet : soutenir la production de répliques du costume de Iron Man porté par Robert Downey Jr dans la franchise de blockbusters Marvel.

 

Qui est derrière ? Iron Man Factory, une entreprise basée en Chine peu soucieuse du copyright.

 

L'objectif : obtenir 5000 précommandes afin de lancer la production massives des armures via le site de Iron Man Factory - du moins s'il refonctionne un jour car il est actuellement bloqué.

 

 

Au printemps dernier, l'actu cinéma côté grosses machines hollywoodiennes était marquée par la sortie d'un blockbuster qui a cartonné en jouant la carte de l'humour, de l'action dantesque et de la coolitude de beau gosse quadragénaire : Iron Man 3 du génial Shane Black, succès planétaire au box office – et membre du top 10 du «zeitgeist» 2013 de Google catégorie films, preuve s'il en est de l'intérêt du public pour la franchise adapté du comics Marvel créé par Stan Lee.

 

 

Si l'on revient aujourd'hui sur le si populaire superhéros, c'est parce qu'un curieux projet dévoilé cette semaine a titillé la fibre des geeks du monde entier, invités à se procurer d'hyper réalistes répliques de l'armure de leur héros préféré. Ces petits bijoux de technologie sont confectionnés en Chine car une société baptisée Iron Man Factory, et les images de leurs fabrications sont plutôt convaincantes.

 

 

 

La Iron Man Factory mise sur le crowdfunding pour démarrer la production de la chose via un objectif de pré-commandes de 5000 pièces – amibitieux, mais faisable. Réalisées via des technologies comme l'impression 3D ou encore le moulage par injection réalisée en usine, ces armures ont un prix pas vraiment à la portée du premier nerd venu : quasiment 2000 dollars. Et sans laser, ni jet-pack, ni missiles.

 

On parle ici du prix proposé une fois le palier de 5000 pré-commandes atteint, mais les impatients peuvent toujours en commander un directement pour la modique somme de 35000 dollars – perso, à ce prix là, je préfère économiser encore un peu pour m'acheter une Batmobile.

 

 

Le plus cocasse dans toute l'histoire réside clairement dans le fait que cette Iron Man Factory, dont le bureau d'étude est basé Pékin, n'a absolument aucun lien ni accord avec la Marvel, par ailleurs propriété du groupe Disney.  Et les chose se sont d'ailleurs accélérées depuis qu'on a repéré ce projet pour cette chronique, puisqu'en quelques heures à peine, Marvel a fait bloquer sur YouTube pour raison de droits d'auteur la vidéo de présentation du projet qu'on s'était empressé de partager ici bien sûr, sans doute pour calmer les ardeurs des fans du monde entier avant que les médias ne s'emparent trop du sujet - un peu tard pour ça, désormais.

 

Les avocats de Marvel sont d'ailleurs allés plus loin : le site de la Iron Man Factory est désormais bloqué (impossible de pré-commander quoi que ce soit), et un message prévient : "Nous sommes actuellement en train de discuter licensing avec Marvel". C'était bien d'y penser, effectivement.


Ce qui a peut-être accéléré la réaction de l'empire du comics, c'est que la sociéte chinoise peu regardante sur le copyright avait annoncé qu'au bout de 5000 commandes, elle balancerait sur le net en open source la listes de composants et autres fichiers 3D permettant aux quidams bien équipés du monde entier de construire leur propre armure. De quoi vouloir rapidement se procurer une imprimante 3D abordable – comme par hasard, on vous en parlait ici même cette semaine.

 

A priori, moins d'une dizaines de personnes au monde avait déboursé les 2000 dollars de base pour se procurer ladite armure. On a un peu de peine pour eux. Sur ce, bonnes fêtes de fin d'année à tous, et à l'année prochaine !

 

 


 

 

Toutes les chroniques Paye Ton Projet

 

> Abonnez-vous au podcast, RSS et iTunes

 

Alexandre Hervaud

 

Commentaires